Médias

Une journaliste somalienne tuée dans un attentat à Mogadiscio

Attentat à la voiture piégée

Témoignages.re / 5 décembre 2015

La journaliste somalienne Hindia Haji Mohamed est décédée mercredi à Mogadiscio dans l’explosion d’une bombe placée sous le siège de sa voiture, indique un communiqué du Comité pour la protection des journalistes (CPJ).

Selon le témoignage d’un confrère qui a souhaité garder l’anonymat, Mme Hindia Haji Mohamed, productrice et journaliste à Radio Mogadiscio et à la Télévision nationale somalienne (publiques), a été la cible de cet attentat au moment où elle quittait l’université.

La bombe placée sous le siège de sa voiture a été actionnée à distance. Évacuée dans un hôpital local, elle est décédée quelques heures plus tard. Un piéton, qui était à proximité au moment de l’explosion, a été grièvement blessé.

L’attentat n’a pas été revendiqué selon le CPJ, qui relève également qu’il n’est pas en mesure de déterminer, dans l’immédiat, si elle avait reçu des menaces de mort.

La coordonnatrice du Programme Afrique du CPJ, Sue Valentine, a souligné que la mort de Mme Hindia Haji Mohamed était un tragique rappel indexant la Somalie comme le pire exemple au monde dans l’assassinat des journalistes en toute impunité.

"Nous appelons les autorités à enquêter sur son assassinat, à traduire les assassins en justice et à redoubler d’efforts pour créer un environnement dans lequel, les journalistes peuvent travailler librement et en toute sécurité", a-t-elle plaidé.

Mme Hindia Haji Mohamed était une veuve avec sept enfants à charge. Son époux Liban Ali Nur, qui a travaillé aussi à Radio Mogadiscio et à la Télévision nationale, a été assassiné le 20 septembre 2012.

Au cours des cinq dernières années, 25 journalistes ont été tués en Somalie pour leur travail et le pays se classe au sommet de l’Indice mondial de l’impunité du CPJ, qui met en lumière les pays où les journalistes sont assassinés régulièrement et où leurs assassinats restent impunis.


Kanalreunion.com