Monde

Paul Vergès passe le relais à Madeleine de Grandmaison

Parlement Européen

Paul Vergès a été élu au Parlement européen en 2004, à la tête d’une liste comprenant des originaires de l’Outre-mer, dont l’actuelle législature se termine en 2010. Arrivé à la moitié de son mandat, il décide de passer la main à Madeleine de Grandmaison, la seconde sur la liste “Alliance pour l’Outre-mer”.
La nouvelle parlementaire est actuellement Conseillère régionale en Martinique et préside aux destinés du Comité du Tourisme. Les Réunionnais se rappellent qu’elle était venue faire campagne dans notre île en 2005. Différentes listes étaient en course, et le scrutin avait vu la victoire de 3 Réunionnais pour représenter l’Outre-mer : Paul Vergès, Margie Sudre et Jean-Claude Fruteau, ce qui déséquilibre la bonne représentation géographique de toutes les régions.
Face à cette injustice, Paul Vergès a déposé au Sénat, le 17 juin 2004, une proposition de loi tendant à créer 3 circonscriptions en Outre-mer.
En démissionnant maintenant, Paul Vergès honore sa volonté de permettre une meilleure représentativité des régions d’Outre-mer.

L’autre raison

Paul Vergès a été élu pour la première fois au Parlement européen en 1979. Durant ces premiers mandats, on retiendra surtout les efforts accomplis pour faire admettre le concept RUP au sein de l’Europe afin d’obtenir des moyens exceptionnels pour combler notre retard de développement.
Puis, le 27 septembre 2005, il plaida pour « un renversement d’approche dans les relations entre l’U.E. et les RUP » pour que l’UE devienne « un acteur décisif d’une mondialisation maîtrisée » en soutenant l’effort de co-développement entre les RUP et leur voisinage.
Deux ans après cette intervention, la rencontre de la COI aux Seychelles est une concrétisation de la faisabilité du projet. En effet, dans la déclaration finale adoptée à Mahé, la semaine dernière, les signataires demandent à l’Europe d’accompagner leur démarche partenariale pour une application au 1er janvier 2008.
Le temps presse.
Paul Vergès a donc décidé de consacrer toute son énergie et ses connaissances des rapports avec l’Europe pour faire aboutir ce projet d’intégration régionale, dans l’intérêt de tous.




Facebook Twitter Google plus