Actualités

1 million 900.000 euros à 1% de taux d’intérêt

Saint-Paul

Témoignages.re / 22 juin 2013

Samedi 8 juin, nous avons publié une information importante. Mme Bello, Maire de Saint-Paul, a fait voter une somme de 1 million 900.000 euros pour permettre à la SEDRE de continuer un programme d’aménagement de Saint-Paul qui accuse un déficit de trésorerie de 10 millions 726.491 euros au 31 mars 2013. Cette avance est accordée parce que les financeurs ont refusé de prêter. Nous ne sommes donc pas dans une délibération ordinaire.

Les banques refusent

L’argent des contribuables bouche les trous

Il y a plusieurs financeurs des Collectivités. Si les banques publiques refusent, c’est qu’elles ont des doutes. Dès lors, la transaction financière est douteuse. A aucun moment la maire n’a remis au Conseil municipal les documents dénonçant l’analyse critique des banques, et justifiant la position municipale face à la défaillance des financeurs.
La position de la mairie est inquiétante

En effet, Mme Bello, Maire, est également Présidente de la SEDRE. Libre à elle de cumuler des mandats politiques et sociaux ainsi que les avantages qui vont avec les fonctions. Mais il y a un moment où la confusion et collusion d’intérêts apparaissent sans que cela soit a priori malveillant. Par exemple, elle a pris part au vote de la délibération. Le conflit d’intérêts est donc constitué. Car Mme Bello, Maire, finance le déficit de trésorerie d’une opération conduite par la SEDRE dont elle est elle-même la bénéficiaire.
Taux d’intérêt : 1% ! Qui dit mieux ?

La somme est accordée sous forme d’avance de trésorerie. Le taux d’intérêt a été fixé à 1%. Ce taux ne couvre même pas le taux d’inflation. C’est un vrai cadeau.
Un recours en préparation

Pour protéger la population, la Section PCR de Saint-Paul engage un recours pour demander l’annulation de cette délibération.
Où sont les recettes ?

Pour justifier l’avance de trésorerie et son remboursement dans un an, la Commune écrit : «  le compte-rendu annuel au concédant de l’opération... fait état d’un solde négatif de trésorerie jusqu’en 2015, puis d’un retour progressif à l’équilibre avec la perception des charges foncières liées à la réalisation des programmes de logements, commerces et bureaux » . Aucun chiffre, aucun plan, aucun justificatif ne viennent soutenir ces affirmations.

Contribuables et électeurs, réclamez à Mme Bello qu’elle publie l’emplacement de ces « programmes de logements, commerces et bureaux » situés sur le front de mer qui doit être aménagé avec l’argent de l’avance de trésorerie de 1,9 million !


Kanalreunion.com