Actualités

110.000 Réunionnais victimes de l’illettrisme

Une nouvelle donnée de l’impasse du modèle

Témoignages.re / 8 septembre 2010

À l’occasion de la Journée mondiale de l’alphabétisation lancée par l’UNESCO, l’INSEE rappelle les principales données de l’illettrisme à La Réunion. Bien que les Réunionnais soient massivement scolarisés pendant au moins dix ans, une part importante est en grande difficulté devant l’écrit. C’est une des illustrations de l’impasse dans laquelle se trouve le modèle de la société.

« Environ 100.000 personnes sont illettrées à La Réunion, soit 21% des personnes âgées de 16 à 65 ans ayant été scolarisées sur le territoire national. Le taux d’illettrisme sur le département est plus du double de celui de métropole où il s’élève à 9%.
Les personnes illettrées sont par définition en grande difficulté dans les exercices simples de communication écrite, malgré une scolarisation sur le territoire national. La Réunion compte par ailleurs 7.000 analphabètes, c’est-à-dire des personnes également en grande difficulté face à l’écrit, mais n’ayant jamais été scolarisées. Enfin, 4.000 personnes à La Réunion se retrouvent en difficulté face à l’écrit, après une scolarisation à l’étranger.
Ce sont donc au total 111.000 personnes de 16 à 65 ans en grande difficulté face à l’écrit à La Réunion (difficultés graves ou assez fortes), soit 22% de la population concernée.
Néanmoins, les capacités face à l’écrit diffèrent selon l’âge et le sexe. La proportion de personnes en difficulté augmente avec l’âge. Ainsi, seulement 12% des 16-25 ans ont des difficultés graves ou assez fortes à l’écrit, contre 42% chez les 56-65 ans.
Les hommes ont davantage de difficultés que les femmes dans les domaines fondamentaux de l’écrit : 27% ont de graves difficultés ou des difficultés assez fortes contre 17% des femmes.
Les individus qui ont été le plus longtemps à l’école sont ceux ayant le moins de difficultés à l’écrit.
15% des individus ayant été au moins 10 ans à l’école ont des difficultés graves ou assez fortes à l’écrit, contre 77% de ceux n’ayant jamais été à l’école ou ayant été scolarisés moins de 5 ans. »


Kanalreunion.com