Actualités

148 millions d’euros d’investissements du TCO dans les cinq prochaines années

La Communauté d’agglomérations de l’Ouest présente un PPI de 44 projets

Manuel Marchal / 11 août 2009

Hier, Jean-Yves Langenier, président du Territoire de la côte Ouest, a présenté le Plan pluriannuel d’investissements de la Communauté d’agglomérations. Grâce à l’emprunt notamment, le TCO a permis de dégager près de 150 millions d’euros pour accélérer les investissements. Cette nouvelle contribution d’une collectivité à la commande publique est bienvenue en période de crise.

Hier, le TCO a présenté le résultat de 15 mois de travail. Dès les élections terminées, la nouvelle équipe s’est mise au travail pour proposer le plus tôt possible une concrétisation d’un engagement politique. En effet, les élus du scrutin de mars 2008 s’étaient entendus sur un accroissement notable des investissements. Les priorités et les financements ont été annoncés hier par Jean-Yves Langenier, président du TCO. Ce sont près de 150 millions qui vont être engagés par la Communauté d’agglomérations dans des investissements dans les cinq communes membres de l’EPCI : La Possession, Le Port, Saint-Paul, Trois-Bassins et Saint-Leu.

44 projets réalisés en cinq ans

C’est un triplement des investissements par rapport à la mandature précédente, souligne le président du TCO. Il constate également que ces investissements sont une contribution importante à la commande publique pour soutenir l’activité économique en cette période de crise.

Christian Papoussamy, directeur général des services, détaille les 44 projets, avec un focus sur plusieurs engagements importants qui sont l’extension de la gare routière de Saint-Paul, un chantier qui sera également soutenu par l’État dans le cadre du plan de relance ; la construction d’un nouveau camping à Saint-Paul ; l’aménagement du littoral Sud de Saint-Leu et de celui de Trois-Bassins ; le portage financier et l’aménagement de 220 hectares de foncier à vocation économique ; la création de Maisons de l’Internet ; l’aménagement de 1.534 arrêts de bus du réseau Eolys ; la réalisation d’itinéraires en site propre pour les transports collectifs.

Sabir Vally, directeur des services adjoint, explique que ces investissements vont être financés par l’emprunt. Avec un endettement de 80 euros par habitant, le TCO est largement en dessous de l’endettement moyen par habitant des Communautés d’agglomérations en France (200 euros par habitant). Cela laisse une certaine marge de manœuvre qui permettra de financer des investissements rendant d’importants services à la population, tout en permettant au TCO de garder un taux d’endettement compatible avec ses capacités. La capacité financière du TCO est aujourd’hui de 133 millions d’euros. Le plan de financement prévoit que 80,5 millions d’euros seront apportés par l’emprunt, 28 millions d’euros par le FCTVA et l’autofinancement, et 24,5 millions d’euros par les subventions.

Après la présentation du plan d’investissement des communes du Port et de Saint-Benoît, après le lancement du projet Zénith par la municipalité du Port, après la pose de la première pierre du pont de la rivière Saint-Étienne par la Région et l’État, et le lancement par la Région du chantier de la déviation de Saint-Joseph, le Plan pluriannuel d’investissements annoncé par le TCO est une bonne nouvelle pour la population qui a besoin de nouveaux équipements, c’est également un signal fort des collectivités locales réunionnaises en direction du monde économique. Les 148 millions du TCO rappellent également que l’impact de la crise aurait été moins violent à La Réunion si Didier Robert n’avait pas décidé de dire non à la Rocade du Tampon, et donc à un chantier de plus de 100 millions d’euros prêt à démarrer.

Manuel Marchal


La gare routière de Saint-Paul

Située à proximité du terminus de la première phase du tram-train et du site de la Maison des civilisations et de l’unité réunionnaise, la gare routière de Saint-Paul va voir encore son importance s’accroître dans les années à venir.
Maître d’ouvrage pour les travaux lourds de cet équipement, le TCO a lancé la rénovation et l’extension de la deuxième gare de La Réunion en nombre de voyageurs, avec plus de 2 millions par an.

Le projet prévoit notamment la création de nouveaux quais, la construction d’un parc fermé pour les vélos, une liaison piétonne avec la rue Leconte Delisle. La nouvelle gare doit être livrée en mai 2010. C’est un investissement de 2 millions d’euros, financé à 13% par le TCO, à 43,6% par le Conseil général et à 43,4% par l’État dans le cadre du Plan de relance.


Le camping intercommunal

Le TCO a décidé de reprendre le projet de camping à Saint-Paul. Situé à l’Ermitage, il sera un camping "3 étoiles", comportant une centaine d’emplacements, trois blocs sanitaires et des services de restauration et d’épicerie.

Situé entre l’avenue de Bourbon et la plage, le futur camping permettra à tous les Réunionnais d’accéder à ce type de prestation. Dès le mois d’octobre, les premiers travaux doivent démarrer.


Un Centre Intercommunal de Gestion Environnementale Durable (CIGED)

Le TCO prévoit de construire dans les cinq ans à venir un centre de valorisation apportant une alternative à la mise en décharge systématique. Il s’agit en effet d’anticiper la saturation des centres d’enfouissement, dans un contexte d’accroissement démographique.

Le CIGED comprendra une unité d’élimination et valorisation des déchets, une fourrière animale et une fourrière automobile. Ce projet sera Haute Qualité Environnementale.


Des couloirs de bus à Saint-Paul, Le Port et La Possession

Afin de rendre le bus plus compétitif que la voiture pour les déplacements à l’intérieur du cœur d’agglomération du TCO, la Communauté d’agglomérations souhaite saisir l’opportunité de plusieurs travaux prévus pour y inclure l’intégration d’itinéraires privilégiés pour les transports collectifs.

Les premiers tronçons seront la rue Saint-Louis à Saint-Paul (en service en février 2011), la rue du 20 décembre au Port (en service en mars 2011), l’ancienne route nationale entre La Rivière des Galets et le pont de la Ravine à Marquet.

Ces équipements permettent également d’anticiper l’arrivée du tram-train, car ils vont contribuer à densifier l’offre de transports collectifs complémentaires au nouvel équipement qui roulera sur des rails entre Sainte-Marie et Saint-Paul dans un premier temps.


Kanalreunion.com