Actualités

1959 - 2013 : 54 ans de luttes

8e Congrès du PCR

Témoignages.re / 5 juillet 2013

C’est en pleine période de répression qu’a été fondé le Parti communiste réunionnais. Des meetings dans la Cour Lucas au dernier Congrès organisé en 2010 à Saint-Louis, retour en images sur quelques réunions importantes.

JPEG
1959

Réunion dans la Cour Lucas

Cette photo a été prise en 1959 lors d’un rassemblement dans la Cour Lucas à Saint-Denis. Toujours visible depuis la rue, cet espace se situe entre le siège de la CGTR, et le carrefour formé par les rues d’Après, du général de Gaulle et Voltaire.

C’est dans cette cour qu’avaient lieu notamment les réunions du CRADS animées par le Docteur Raymond Vergès, puis celles de la Fédération communiste et enfin du PCR.

À une époque où l’accès aux informations était loin d’être simple, les réunions dans la Cour Lucas étaient un des moyens pour les Dionysiens d’avoir des nouvelles du monde. C’était aussi le lieu de l’organisation des mobilisations contre la fraude électorale, et pour la liberté.

Les encadrés à répartir sur les 2 pages, les photos sur 3 cols à droite si possible, peuvent être recadrées en haut ou en bas. Texte à gauche sur les 3 cols, pas obligé de remplir côté texte.

JPEG
17-18 mai 1959

Congrès fondateur du PCR

Pendant deux jours, la Fédération réunionnaise du PCF tient son 6ème Congrès à la mairie du Port. 152 délégués participent à des débats qui débouchent sur la transformation de la Fédération en Parti communiste réunionnais, « instrument décisif entre les mains des travailleurs et du peuple réunionnais pour leur libération du joug colonial » . 13 ans après l’abolition du statut colonial, force était de constater que les engagements de la loi du 19 mars 1946 ne sont pas tenus par Paris. Il s’avère donc nécessaire de créer un nouveau moyen de lutte capable de transformer la société afin qu’elle puisse être libérée des séquelles de la colonisation, pour que les Réunionnais puissent être les acteurs de leur développement.

Le PCR est donc un outil au service du droit pour les Réunionnais de gérer démocratiquement leurs affaires.

JPEG
15 et 16 août 1967

2ème Congrès : dans la salle verte à Saint-Paul

Dans des conditions très difficiles marquées par la répression systématique contre toute forme d’expression démocratique à La Réunion, le Parti communiste réunionnais tient son congrès les 15 et 16 août à Saint-Paul. 230 délégués sont présents.

La salle où ont été conviés les délégués avait été construite de toutes pièces grâce à la fraternité militante. D’une longueur de 24 mètres et d’une largeur de 12, elle était couverte de feuilles de lataniers, bordées de feuilles de cocos. Une allée de mats de chocas surmontés d’oriflammes conduisait les congressistes à la salle des débats. Le mot d’ordre principal était d’ « Unir toutes les forces démocratiques dans la lutte pour l’autonomie ».

JPEG
27 avril 1975

Conférence extraordinaire : Plan immédiat de survie

L’année 1975 signifie pour La Réunion une intégration plus étroite au Marché commun, et cela sans prise en compte des intérêts spécifiques de notre pays.

Cette intégration se déroulait dans un contexte de crise aggravée, où l’inflation ne cessait de harceler les plus démunis qui avaient bien des difficultés ne serait-ce que pour acheter du riz.

Lors de cette conférence extraordinaire tenue au Cinéma Labourdonnais du Port, les délégués adoptent un document qui ouvre de nouvelles perspectives pour le pays. C’est en effet dans le "Plan immédiat de survie" que le PCR propose de généraliser l’utilisation des énergies renouvelables : soleil, mer, rivières, biomasse…

JPEG

27, 28 et 29 août 1976

4ème Congrès : maloya en l’èr

650 délégués se réunissent pendant 2 jours dans la salle du Gymnase Louis Payet du Port. C’est lors de ce congrès que Firmin Viry a joué des maloya très applaudis. Ils seront ultérieurement publiés dans un disque, car ce congrès est celui qui s’inscrivait dans une dynamique irréversible : la reconnaissance de l’identité culturelle réunionnaise.

Ce congrès a été l’occasion de faire le bilan des trente années qui ont suivi l’abolition du statut colonial : la crise continuera de s’aggraver si les propositions des Réunionnais ne sont pas entendues.

JPEG
29 mars 1981

Conférence extraordinaire : 28% des délégués au chômage

1.407 délégués et déléguées, dont 28% étaient des travailleurs privés d’emploi, se réunissent au gymnase Louis Payet du Port. Sous la présidence de Lucet Langenier, ils définissent quelle sera la stratégie pour cette année importante, marquée par l’élection présidentielle. Les délégués adoptent également le Programme pour l’autonomie, un document qui prévoit une série de propositions réunionnaises pour sortir le pays de la crise.

JPEG
24 septembre 2006

Conférence extraordinaire : "Nouveau contrat social"

En cette année marquée par le soixantième anniversaire de l’abolition du statut colonial, le Parti communiste réunionnais présente ses propositions pour "Un nouveau contrat social". Le PCR identifie plusieurs gisements d’emplois sur le moyen et le long terme, et pour faire face à l’urgence, le PCR demande la création de deux grands services d’intérêt public, dans l’environnement et l’aide à la personne.


Kanalreunion.com