Actualités

199 bulletins nuls et blancs à Saint-Joseph

Primaires citoyennes : la capitale du Sud Sauvage accumule des records

Manuel Marchal / 12 octobre 2011

Avec près de 25% de taux de participation, la commune de Saint-Joseph a également un autre record, celui des bulletins blancs ou nuls : 199. Ce nombre interroge, car chaque électeur devait verser une contribution d’au moins 1 euro.

Le scrutin des primaires citoyennes est une première. Mais à La Réunion, force est de constater que dans 23 communes sur 24, le vote avait des caractéristiques communes. Sur les 24 communes, le taux de participation moyen était de 4,4%, et dans 23 communes sur 24, il s’est échelonné entre 8% pour Saint-Benoît et 1% pour Saint-André.
Mais dans une commune, il s’est manifestement passé un phénomène hors-norme. À Saint-Joseph, le taux de participation a été de plus de 24%, soit six fois le taux moyen. Et lorsque l’on calcule le taux de participation dans toutes les communes sauf Saint-Joseph, on constate une moyenne à 3,4%, ce qui signifie que la participation dans le Sud sauvage a été 7 fois plus importante que partout ailleurs à La Réunion.
Sans aucun doute, Saint-Joseph peut donc se voir décerner sans contestation possible la palme du civisme pour ces Primaires citoyennes. Car, faut-il le rappeler, chaque électeur devait débourser au moins 1 euro pour avoir la possibilité de voter.

51% des bulletins nuls de La Réunion

Force est de constater que ce civisme s’est accompagné d’un vote étonnant. Car presque 200 électeurs ont payé 1 euro, mais ont glissé un bulletin blanc ou nul dans l’urne.
Il s’avère même que 51% des bulletins nuls dénombrés dimanche dernier à La Réunion se situent uniquement à Saint-Joseph.
Comment interpréter une donnée aussi étonnante ?
En effet, dans toutes les autres communes, force est de constater que les bulletins nuls ne sont pas présents en d’aussi fortes proportions.
Le vote nul est souvent interprété comme un vote protestataire. Dans le cas des primaires citoyennes, la donnée nouvelle à prendre en considération est que tout votant doit s’acquitter d’une contribution de 1 euro. Quel est donc l’intérêt de dépenser 1 euro pour glisser un bulletin nul si ce n’est de marquer une désapprobation de ce vote ?
Saint-Joseph cumule les records de la participation et du nombre de bulletins nuls. Cela ne peut qu’interroger.

M.M.


Kanalreunion.com