Actualités

1ère rencontre de la jeunesse réunionnaise

NOU LÉ KAPAB

Témoignages.re / 8 décembre 2009

• Risham Badroudine

La situation des jeunes face à l’emploi

De nombreuses thématiques ont été exposées par des jeunes lors de la 1ère rencontre de la jeunesse réunionnaise, le dimanche 6 décembre à Saint-Denis. Leurs publications débutent aujourd’hui avec Risham Badroudine qui expose la situation des jeunes face à l’emploi.

Le nombre de demandeurs d’emploi à La Réunion s’élève à plus de 124.000 individus. Le taux de chômage est le plus élevé à La Réunion comparé aux autres DOM ou à la France. Lorsqu’on analyse selon l’âge, on constate que le chômage touche en premier lieu les jeunes.

Le chômage touche davantage les jeunes

En effet, l’âge est un facteur discriminant face au chômage. Le taux de chômage des jeunes (moins de 25 ans) est très élevé (49%).
Aujourd’hui, le chômage touche davantage les jeunes et quel que soit le niveau d’étude. Certes, les jeunes non diplômés sont plus exposées : 57% des jeunes de moins de 30 ans non diplômés sont au chômage. (Voir graphique)
Mais chez les moins de 30 ans, le Baccalauréat ne suffit plus à avoir un emploi aujourd’hui, puisque 28% des bacheliers actifs sont touchés par le chômage et 18% chez les Bac +2.

Emploi précaire et à temps partiel pour les jeunes

Lorsqu’ils ne sont pas touchés par le chômage, les jeunes occupent la plupart du temps des emplois précaires ou à temps partiel. Dans le secteur marchand, les emplois à temps complet occupés par les jeunes sont pour plus de 3/4 de niveau “employé et ouvrier”. Seuls 3% sont de niveau “cadre supérieur”.
Les jeunes Réunionnais payent également cher leur statut de deniers arrivés sur le marché de l’emploi. Ils sont à près de 52% en contrat précaire. Les jeunes sont également nombreux à exercer un emploi à temps partiel.

Les salaires des jeunes sont moins élevés que ceux de l’ensemble des actifs. Dans le secteur marchand, plus de 40% des jeunes ont un salaire inférieur à 1.000 euros. Cette somme correspond à un SMIC net. Certains ont donc bien du mal à atteindre ce minimum socio-économique du fait du travail à temps partiel.

Salaire des jeunes dans le secteur marchand

En euros Moins de 1.000 euros De 1.000 à 1.399 euros De 1.400 à 2.299 euros Plus de 2.300 euros
Secteurs marchands 40,70% 42,70% 13,90% 2,60%

Les plus touchés sont les plus jeunes et les moins diplômés. Six jeunes sur dix de moins de 25 ans sont dans une situation de précarité. Peu expérimentés et/ou peu diplômés, ces jeunes ont des difficultés à s’insérer sur le marché du travail. Toutefois, comme on l’a mentionné, le diplôme ne préserve pas forcément de la précarité : 35% de jeunes ayant un diplôme supérieur à "Bac+2" ont un emploi précaire. (Voir graphique)

Créer des emplois et en particulier pour les jeunes

Il est aujourd’hui urgent d’agir pour créer des emplois à La Réunion et en particulier pour les jeunes. Il faut donner leur donner du travail, d’autant plus que les 18-25 ans n’ont pas droit aux minima sociaux et à des dispositifs d’insertion spécifique.

Suite à nos divers rencontres, on a constaté que beaucoup de jeunes se sentent dévalorisés. La plupart tombent dans la fatalité. Être jeunes aujourd’hui, c’est être mis à l’écart. Alors que la jeunesse constitue l’avenir du pays.
Le modèle décidé et instauré à La Réunion a eu ses bons côtés : avancées techniques et sociales, hausse du niveau de vie...
Mais les côtés pervers, eux aussi, sont déclarés et montrent les limites de ce modèle.
Taux de chômage les plus élevés de France et d’Europe qui touche en particulier les jeunes, un taux d’illettrisme très important, des filières non adaptées, et cela à tous niveaux : universitaire comme professionnel, cherté de la vie, la pauvreté est le quotidien de la population (1 Réunionnais sur 2 vit avec moins de 790 euros/mois)...
Il faut aujourd’hui changer nos regards et se tourner vers un avenir digne de notre pays, de nos avancées et de notre jeunesse.


Kanalreunion.com