Actualités

21 octobre 1945 : les Réunionnais votent pour la fin de la colonie

L’élection de Raymond Vergès et Léon de Lépervanche, députés de La Réunion

Témoignages.re / 20 octobre 2012

Le 21 octobre 1945, les Réunionnais décident de prendre leur destin en main. Ils élisent les deux députés présentés par le CRADS, les deux députés qui ont comme programme le changement de La Réunion.

Alors que la guerre n’est pas encore terminée, les Réunionnais ont repris la lutte entamée voici déjà près d’une décennie pour demander la fin du statut colonial. La perspective de la bataille, c’est la transformation de la colonie en département français. Ce changement de statut permettra alors l’application immédiate de toutes les lois sociales votées en France.

JPEG - 20.2 ko

Raymond Vergès et Léon de Lépervanche, candidats du CRADS élus députés de La Réunion le 21 octobre 1945.

Après le Front populaire, puis avec l’application des premières mesures du programme issu du Conseil national de la Résistance, la France dispose d’une législation sociale parmi les plus avancées du monde. Or à La Réunion, la Sécurité sociale et la retraite n’existaient pas pour l’écrasante majorité de la population.

Pour faire triompher le mot d’ordre de Réunion Département français, les Réunionnais se sont organisés en syndicats. Dockers, cheminot, ouvriers d’usine, journaliers agricoles, fonctionnaires : tous unis dans la CGT, dirigée par le Docteur Raymond Vergès.

Ce grand mouvement connaît une traduction politique, c’est le Comité Républicain d’Action Démocratique et Sociale (CRADS), un large rassemblement. Aux municipales de mai 1945, le CRADS remporte 13 des 21 communes dont les plus grandes villes. Raymond Vergès est élu maire de Saint-Denis, Léon de Lépervanche devient maire du Port. Aux élections cantonales, le CRADS gagne le Conseil général. Léon de Lépervanche en devient le président.

Le 21 octobre a lieu l’élection législative. Si les deux candidats du CRADS sont élus, alors la revendication portée depuis plus de 10 ans pourra se concrétiser. Au moment décisif, les Réunionnais n’ont pas réculé, ils ont élu Raymond Vergès et Léon de Lépervanche. 5 mois plus tard, La Réunion n’était plus une colonie, la bataille pour l’application de la loi d’égalité promulguée le 19 mars 1946 commençait.

À 14h au Village Corail de Saint-Gilles

Cycle de conférence "21 octobre 1945 : Le jour où les Réunionnais ont changé leur destin !"

« L’inévitable rupture historique pour accueillir un million de Réunionnais »  

Dans le cadre du cycle de conférences « 21 octobre 1945 : Le jour où les Réunionnais ont changé leur destin ! », Ary Yee-Chong-Tchi-Kan auteur du livre "Réconciliation et fraternité" donnera une conférence sur le thème de "L’inévitable rupture historique pour accueillir un million de Réunionnais" le samedi 20 octobre à 14h, au Village Corail (ex-VVF) de l’Ermitage.


Kanalreunion.com