Actualités

25ème commune : un dossier qui avance

La Rivière

Témoignages.re / 27 mars 2013

Emmenés par Claude Hoarau, les élus de La Rivière ont transmis hier au représentant de l’Etat le dossier de création de la 25ème commune réunionnaise : La Rivière.

JPEG - 60.4 ko

C’est à 15 heures 30 qu’une délégation des élus de La Rivière, emmenée par Claude Hoarau, a été reçue en sous-préfecture de Saint-Pierre. Les élus ont ainsi remis au représentant de l’Etat l’ensemble des pièces nécessaires, recollées dans un dossier visant à la création de la 25ème commune. Un nouveau pas est ainsi accompli en direction de la consécration de La Rivière en tant que territoire à part entière. Une démarche qui se justifie tant par l’histoire — La Rivière a une identité propre — que par des nécessités pratiques, notamment en terme de gouvernance. Les citoyens ressentent ainsi le besoin d’une administration et de services publics plus proches, plus accessibles, mieux inscrits dans un territoire, dont les consultations organisées le 2 décembre dernier auprès des habitants de Bois-de-nèfles-Coco et des Makes ont contribué à préciser les contours. Le projet d’établir une commune à La Rivière ne date pas d’hier : envisagé dès le XIXe siècle, il a régulièrement réapparu tout au long du XXe siècle.

Nouvelle phase démocratique

Le Parti communiste réunionnais a, pour sa part, toujours milité pour la création de communes nouvelles, afin de permettre de meilleurs rapports entre la population et ses représentants, faussée par un découpage communal hérité de la période esclavagiste. Ainsi, alors que l’on compte un élu pour 100 habitants dans l’Hexagone, ce ratio est d’un élu pour 1000 habitants dans une commune telle que Saint-Louis… Un pas décisif a été franchi avec la consultation des habitants de Saint-Louis et de La Rivière le 29 mars 2009, au cours de laquelle près de 53% des citoyens consultés ont approuvé la création de la nouvelle commune. L’événement d’aujourd’hui ouvre la porte à une nouvelle phase d’expression démocratique : l’enquête publique, qui sera suivie de l’examen par la commission syndicale, d’une consultation du Conseil municipal et du Conseil général, avant la prise d’un décret par le Ministère de l’Intérieur. La commune devrait voir le jour avant le scrutin de 2014, au terme d’une démarche que Claude Hoarau souhaite la plus partagée et la plus consensuelle possible…

Correspondant


Kanalreunion.com