Actualités

29 janvier, 22 avril et 10 juin : la dynamique est en marche

Municipales partielles de Sainte-Suzanne : dans 34 jours, le premier tour de l’année électorale

Manuel Marchal / 26 décembre 2011

Le 22 avril, et le 10 juin, ce sont les dates des premiers tours de la présidentielle et des législatives. Ce sont ces scrutins qui vont désigner la direction politique de la République. À La Réunion, ces votes seront précédés par les municipales partielles de Sainte-Suzanne le 29 janvier. 29 janvier, 22 avril et 10 juin, ces trois rendez-vous s’inscrivent dans une même dynamique dont l’élection de Sainte-Suzanne sera le premier tour.

Dans quelques jours va commencer une année marquée par plusieurs rendez-vous électoraux importants. Le 11 mai dernier en Conseil des ministres, le ministre de l’Intérieur avait présenté les dates de la prochaine élection présidentielle et des législatives qui suivront. Pour la présidentielle, rendez-vous est donné le 22 avril pour le premier tour et le 6 mai pour le second. Les 10 et 17 juin seront organisées les élections législatives qui désigneront les députés chargés de proposer et voter les lois au cours des cinq prochaines années.

Le premier tour, c’est Sainte-Suzanne

Pour La Réunion, ce calendrier est complété par un événement supplémentaire. Vendredi dernier, le préfet a fixé les dates des élections municipales partielles de Sainte-Suzanne : 29 janvier avec un second tour éventuel le 5 février.
Dans 34 jours, c’est premier rendez-vous de cette année électorale qui se conclura par le renouvellement de la direction de la France. L’élection du nouveau Conseil municipal de Sainte-Suzanne, c’est donc un contexte particulier, qui n’est pas celui des précédentes municipales partielles de 2009.
L’enjeu échappe aux strictes contingences communales, car le calendrier électoral dévoilé le 11 mai dernier en Conseil des ministres s’impose à tous : présidentielle et législatives arrivent bientôt.

Stoppons la casse sociale

Il apparaît donc de manière évidente qu’à moins de trois mois de présidentielle suivie par les législatives, l’élection de Sainte-Suzanne est le point de départ de la dynamique qui doit permettre de faire avancer la cause de La Réunion au plus haut niveau de la République. Le 29 janvier à Sainte-Suzanne, ce sera véritablement le premier tour de cette année électorale.
La victoire enregistrée ce soir-là pèsera d’un poids décisif dans les batailles à venir pour faire tomber ce gouvernement, faire déguerpir Sarkozy, affaiblir les représentants de l’UMP à La Réunion et stopper la politique de casse sociale qui fait tant souffrir.
Il reste 34 jours pour créer les conditions de cette première victoire de l’année.

M.M.


Kanalreunion.com