Actualités

62.100 Réunionnais privés d’emploi depuis plus d’un an

« Deux chômeurs sur trois cherchent un emploi depuis plus d’un an »

Manuel Marchal / 18 décembre 2015

Le chômage est plus important à La Réunion qu’en France et il dure plus longtemps, 27 mois en moyenne contre 14 mois. C’est ce que rapporte une étude de l’INSEE publiée ce jour.

JPEG - 56 ko
Le chômage de masse, c’est le résultat du système actuel. La personnalisation du débat politique évite d’en parler.

Une nouvelle étude vient confirmer que le chômage est le problème numéro un à La Réunion. L’INSEE a étudié l’impact du chômage de longue durée. Ce sont les travailleurs privés d’emploi depuis plus d’un an. À La Réunion, leur proportion est de 66 % parmi les demandeurs d’emploi. Celle du chômage de très longue durée, plus de 2 ans, est de 46 %. Toutes les classes d’âge sont concernées à des degrés divers. Cela va des jeunes, avec 28 % des demandeurs d’emploi au chômage de longue durée, aux plus de 55 ans, 86 %.

Tous concernés

L’enquête montre aussi toute la difficulté de sortir de la précarité. Les personnes qui sont exclues des emplois durables restent très longtemps au chômage une fois le contrat terminé : « 85 % des chômeurs de 25 à 34 ans n’ayant jamais eu d’emploi régulier sont au chômage de longue durée. »

Le chômage de longue durée touche aussi toutes les catégories sociales : « 55 % des cadres et professions intermédiaires au chômage y sont depuis plus d’un an, contre 71 % des employés ». le niveau de formation n’est donc pas une garantie pour y échapper, car 44 % de travailleurs ayant un diplôme de l’enseignement supérieur sont touchés par le chômage de longue durée. Mais pour ceux qui ont quitté l’école sans avoir eu un diplo ?me, la proportion est plus forte : 73 %.

Système à bout de souffle

Toutes ces données rappellent une fois de plus le blocage d’un système. Dans 4 mois, La Réunion fêtera le 70e anniversaire de la loi du 19 mars 1946. Elle avait permis de sortir du statut colonial pour devenir un département. Mais ce système montre aujourd’hui toutes ces limites. Car le chômage de masse à La Réunion ne peut s’expliquer uniquement par la conjoncture. C’est essentiellement un problème de structure de la société.

Il faudra donc de nombreuses années pour espérer résorber cette crise, à condition de changer de système. C’est un des enjeux du débat sur l’égalité réelle qui aura lieu en début d’année prochaine au Parlement.


Kanalreunion.com