Actualités

7ème Congrès du PCR : Résolution générale

Adoption à l’unanimité le 5 décembre à l’Etang du Gol, Saint-Louis

Témoignages.re / 6 décembre 2010

Le PCR clôture son congrès par un appel à la population pour débattre sur des solutions concrètes.

Considérant les travaux du VIIème Congrès ;

Considérant la réaffirmation des valeurs du Parti tirées des enseignements des luttes intrinsèquement liées à l’histoire de La Réunion et fondées sur la lutte contre le colonialisme, le racisme et les inégalités, la résistance à toute forme d’oppression, la lutte pour la justice, la dignité et la liberté, et le combat désintéressé et permanent au service de la population ;

Considérant que l’attachement à ces valeurs essentielles, et le respect des règles de fonctionnement établis en commun constituent le socle garantissant l’unité et la cohésion du Parti ;

Considérant l’évolution du contexte international marqué par l’actuelle crise financière, expression de la crise du système capitaliste, et par la remise en cause de l’ordre mondial actuel généré notamment par la combinaison des phénomènes de la progression démographique, des changements climatiques, de la mondialisation des échanges et de l’accélération des découvertes scientifiques et techniques ;

Considérant l’aggravation de la crise sociale et économique à La Réunion ;

Considérant en effet que La Réunion est confrontée à une crise sans précédent découlant,

- d’une part, des difficultés structurelles de l’économie et de la société post-coloniale, causes de son mal développement, caractérisé par l’ampleur du chômage, de criantes inégalités et 52% de la population au-dessous du seuil de pauvreté national

- d’autre part, de l’impact de la crise mondiale à la faveur de laquelle les pays européens, dont la France, font le choix de nouvelles contraintes budgétaires et de la rigueur qui affecte directement leur budget

Considérant que l’ensemble des secteurs de la société et de l’économie réunionnaises sont touchés

Considérant que la baisse de l’activité économique s’est l’an dernier traduite par une récession rompant le cycle de croissance que La Réunion a connue ces dernières décennies, provoquant une reprise de l’augmentation du chômage

Considérant que l’abandon par la Région d’investissements importants aggrave la situation notamment dans le BTP et frappe de plein fouet les petites entreprises, condamnant des milliers de travailleurs au chômage

Considérant de surcroît que les défis et difficultés auxquels est actuellement confrontée notre île vont s’aggraver du simple fait des conséquences découlant de la progression démographique : La Réunion va atteindre un million d’habitants dans moins de 20 ans et la population active va passer de 325.000 aujourd’hui à 440.000 en 2030 ;

Considérant que ce nouveau contexte rend encore plus inopérantes les solutions mises en œuvre jusqu’à maintenant et qui n’offrent aucune perspective à une jeunesse réunionnaise de plus en plus formée et diplômée confrontée au drame du chômage qui frappe la majorité d’entre elle ;

Considérant que l’implosion sociale qui est déjà la réalité d’une société qui se délite risque à tout moment de se transformer en explosion sociale,

Considérant qu’il ne faut entretenir aucune illusion, et que le modèle actuel fondé essentiellement sur la croissance des transferts publics a atteint ses limites ;

Considérant enfin que la politique actuelle du gouvernement, marquée par l’atteinte aux acquis sociaux et le démantèlement des services publics, fait porter le poids de la crise aux plus défavorisés et que cette politique anti-sociale frappe durement les Réunionnais ;

Le Congrès :


- affirme la nécessité d’un changement radical et l’obligation d’inventer un nouveau modèle de développement, et de bâtir une nouvelle société fondée sur de nouvelles solidarités ;

- souligne que ce changement ne doit pas signifier l’abdication de la poursuite de la politique de rattrapage des retards, justifiée par le droit fondamental des Réunionnais à l’égalité individuelle et collective au sein de la République ;

- précise que ce nouveau modèle doit se traduire, d’une part, par une meilleure orientation et répartition, et une plus grande efficience des flux financiers, et d’autre part, par une réelle insertion de La Réunion dans le nouvel environnement géo-économique, en rupture avec le modèle de l’exclusive coloniale.

Dans cette perspective, le Parti communiste réunionnais appelle l’ensemble des Réunionnais à participer à la réflexion engagée pour construire ce nouveau modèle de développement.

La réponse aux défis auxquels La Réunion est confrontée exige au préalable la prise en compte de l’urgence sociale avec la mise en œuvre de solutions concrètes aux problèmes de l’emploi, du logement et du coût de la vie.

Nous appelons nos compatriotes à s’emparer des propositions formulées pour créer les conditions de leur application.

Dans le passé, les Réunionnais ont su se mobiliser pour gagner la bataille en faveur de l’Egalité sociale.

Aujourd’hui, nous devons nous mobiliser avec la même détermination pour gagner la bataille du développement.

Les Réunionnais doivent se rassembler le plus largement possible autour de celles et ceux qui défendent les intérêts de la population et qui œuvrent pour un nouveau modèle de développement.

Dans le même temps, nous appelons à combattre tous ceux qui soutiennent la politique anti-sociale de l’actuel gouvernement et qui s’accommodent de la situation actuelle.

L’heure de la responsabilité a sonné : fidèle à ses luttes et à son histoire, le Parti communiste réunionnais, conscient de ses responsabilités, affirme sa volonté d’œuvrer dans l’unité, au rassemblement le plus large, sur des valeurs de progrès, pour faire face à l’urgence sociale, bâtir le développement durable et solidaire, et fonder la nouvelle société correspondant aux aspirations du peuple réunionnais et aux défis du XXIème siècle.


Kanalreunion.com