Actualités

À deux pas de la Mairie, Maurice Gironcel s’adresse à un millier de personnes enthousiastes.
La victoire d’un développement solidaire en marche

Meeting d’ouverture de la campagne

Céline Tabou / 16 janvier 2012

Devant plus de 1.000 personnes, la liste “Ensemble pour un développement solidaire et durable pour Sainte-Suzanne”, menée par Maurice Gironcel, a tenu un meeting chez Tian Van Kai Lucien, au centre-ville de la commune.

Malgré la pluie, les militants et sympathisants sont venus entendre les propositions de Maurice Gironcel et les intervenants, parmi lesquels Jean-Yves Langenier, Élie Hoarau, Claude Hoarau et Roland Robert. Durant une heure et demie, les discours se sont succédé rappelant les valeurs du PCR, l’évolution de Sainte-Suzanne et le rôle de Lucet Langenier, Thérèse Damour, des militants et militantes, pour le développement de Sainte-Suzanne.

Le choix du peuple prime

« Il existe des valeurs et des principes perdus par certains au sein du parti, des valeurs de solidarité qui ont toujours été mises en avant par le PCR, mais aussi des valeurs fortes portées, respectées et partagées par tous et toutes »,
a introduit Jean Yves Langenier, maire du Port. Venu soutenir la liste conduite par Maurice Gironcel, le frère de Lucet Langenier a lancé un vibrant appel : « la population de Sainte-Suzanne doit montrer que ces valeurs sont exemplaires ».
Face à l’injustice vécue par Maurice Gironcel, le maire du Port a indiqué à l’adresse des communistes égarés que « ce qui se passe aujourd’hui, alors que la parole avait été donnée, est inacceptable. La solidarité est une valeur importante. Ces élections sont importantes pour montrer que la politique ne peut pas se faire sans morale, ni engagement ».
Incitant tous les habitants de Sainte-Suzanne à voter le 29 janvier, Jean-Yves Langenier a expliqué que ce vote est « l’essence qui montrera que l’histoire et la mémoire ne sont pas oubliées, et rappellera tout ce qui s’est passé ».
Venu manifester son soutien, en compagnie d’une délégation de la section du Port, Jean-Yves Langenier a annoncé qu’il fallait que « tout se concrétise dans l’urne. C’est un respect de la démocratie ».
Pour lui, Maurice Gironcel a conduit une liste en mars 2008 qui a été plébiscitée par la population à plus de 64%, « c’est le seul à avoir une légitimité. Ceux qui sont venus après ont bénéficié d’une décision de justice, ce qui n’est pas de la démocratie ». Pour conclure, Jean-Yves Langenier a soulevé un tonnerre d’applaudissements quand il a appelé les citoyens à accomplir leur devoir, car dit-il : « La démocratie, c’est le peuple et non l’institution judiciaire, c’est pour cette raison que les règles de la démocratie doivent être respectées le 29 janvier ».

S’unir pour Sainte-Suzanne

Présentant les grandes lignes du programme, la nouvelle équipe a expliqué que le programme était celui de 2008. Mais, il a fallu faire des ajustements et surtout, prendre en compte des attentes de la population, relevées lors des portes à portes et des échanges dans les différentes réunions d’information. « Cette œuvre collective permettra de faire avancer les dossiers et de répondre aux besoins actuels et à venir des habitants de Sainte-Suzanne », a indiqué Patricia Coutandy, conseillère sortante et membre de la liste “Ensemble pour un développement solidaire et durable pour Sainte-Suzanne”.
Ces attentes passent par la relance des grands chantiers dans la commune, « le contrat de confiance fera progresser la commune dans tous les domaines. À Sainte-Suzanne, nous sommes solidaires des acteurs du BTP et le 29 janvier, nous allons arrêter le massacre avec nos bulletins de vote », a ajouté cette dernière. Dans la suite de ces propos, Élie Hoarau, secrétaire général du Parti Communiste Réunionnais, a clamé qu’« on a un principe, le maire d’une commune est choisi par la population, ce n’est pas la justice, mais le peuple qui choisit. Vous allez montrer le 29 janvier qu’ici, le peuple c’est vous » !

Sainte-Suzanne, point d’ancrage du changement

En tant que secrétaire général du PCR, Élie Hoarau a élargi ses propos englobant la situation générale. Pour lui, « cette élection est l’annonce de la mobilisation de la population de Sainte-Suzanne pour changer la politique menée dans l’ensemble de la France ». Après le 29 janvier, la présidentielle sera l’occasion « de demander des comptes à Nicolas Sarkozy qui a mené une politique de casse sociale », affaiblissant les classes moyennes et appauvrissant les plus démunis. « Le temps de la revanche est arrivé, nous allons sanctionner la politique de Nicolas Sarkozy, comme viennent de le faire les agences de notations », a indiqué le secrétaire général du PCR.
Faisant référence à la perte du triple A de la France, Élie Hoarau a expliqué que « tout le monde considère la politique de Nicolas Sarkozy de mauvaise et néfaste, alors allons changer les choses. Ça passe par l’élection de Maurice Gironcel ». En effet, « de nombreuses délégations sont venues de l’île entière pour soutenir la population de Sainte-Suzanne, car les Réunionnais mettent leur espoir dans le choix de Sainte-Suzanne. Cette élection et celles à venir sont liées pour dire stop à Nicolas Sarkozy et dire Oui à Maurice Gironcel », a conclu Élie Hoarau.

Céline Tabou


Kanalreunion.com