Actualités

À la rencontre du Pôle d’excellence réunionnais

Visite de Pedro Solbes, envoyé spécial du Commissaire européen au Marché intérieur et aux Services

Manuel Marchal / 7 mai 2011

Pedro Solbes, conseiller de Michel Barnier, Commissaire européen au Marché intérieur et aux Services, a achevé hier sa mission à La Réunion. Notre île est la première étape du tour de son tour des RUP. L’ancien Commissaire européen a la responsabilité de rédiger un rapport sur l’intégration de nos Régions d’Outre-mer dans le marché intérieur européen. Lors de sa visite de trois jours, l’accent a été mis sur les atouts de La Réunion en matière de recherche. C’est une reconnaissance de tout le travail accompli sous l’impulsion de la Région entre 1998 et 2010.

La rencontre des acteurs de la recherche figurait en bonne place dans l’agenda de la visite de Pedro Solbes à La Réunion. Après avoir rencontré mardi Élie Hoarau et les sept autres députés des Régions ultrapériphériques au Parlement européen, l’ancien Commissaire européen et ancien ministre du gouvernement espagnol s’est envolé en direction de notre île où il est arrivé mercredi.
Son séjour s’inscrit dans le cadre d’un "tour des RUP" préalable à la mise en place d’une nouvelle stratégie de l’Union européenne pour la période 2014-2020. Comme les autres Régions européennes des Outre-mer, La Réunion peut avoir droit à des mesures dérogatoires concernant l’application des politiques européennes. C’est l’article 349 du Traité de Lisbonne. Dans cette perspective, Michel Barnier, Commissaire européen au Marché intérieur et aux Services, souhaite avoir une vision approfondie des atouts et des handicaps des RUP, et notamment de l’impact du statut dérogatoire.
À la suite de cette visite, Pedro Solbes se rendra aux Antilles, en Guyane, aux Canaries, à Madère et aux Açores. Il rendra ensuite un rapport qui contribuera au débat sur l’évolution de nos relations avec l’Union européenne.

À la rencontre des préoccupations de l’Union européenne

Durant sa visite, Pedro Solbes a accordé une large place aux organismes de recherche et à la nouvelle économie : eRcanne, IUT de Saint-Pierre et les énergies renouvelables, IRD, CIRAD, l’Université, la technopole, les entreprises des TIC… Ce faisant, c’est donc tout le travail mené entre 1998 et 2010 qui est reconnu, puisque c’est grâce à l’impulsion donnée par la Région dirigée alors par Paul Vergès que s’est constituée dans notre île la base d’un Pôle d’excellence.
Rappelons que cette stratégie réunionnaise avait été définie sans attendre les instructions de Paris, puisqu’il s’agissait de répondre à des préoccupations réunionnaises en utilisant les atouts de notre pays.
Il s’avère que cette dynamique est allée à la rencontre des préoccupations formulées par la Commission européenne dans son document stratégique. Cette dernière communication fixe une vision. Celle de transformer ce qui pourrait s’apparenter à des handicaps en atouts. Ainsi, l’insularité en milieu tropical a pour conséquence l’éloignement de l’Europe. Mais c’est également pour l’Union européenne la possibilité de disposer de lieux d’observation des changements climatiques. Nos îles donnent également à l’Union européenne une dimension planétaire puisque par exemple pour La Réunion, nous nous situons dans l’océan Indien, celui qui relie les superpuissances de demain que sont l’Inde, l’Afrique du Sud et la Chine.

Sortie de crise par le haut

La stratégie réunionnaise du Pôle d’excellence s’appuie sur une réalité. À des milliers de kilomètres à la ronde, aucun pays n’a la possibilité d’avoir une jeunesse susceptible d’avoir un niveau de formation équivalent. Sur cette base, le développement du secteur de la recherche permet de transformer en emplois et en richesses l’investissement de la formation.
Dans le cadre d’un co-développement construit sur la recherche de complémentarité, l’industrie de la connaissance est un des apports réunionnais à l’émergence d’un modèle différent du libre-échange.
Cette proposition de sortie de crise par le haut, c’est une des contributions de La Réunion aux grands problèmes.

Manuel Marchal


Kanalreunion.com