Actualités

À qui profite la grève politique à Air Austral ?

Un mouvement déclenché pendant des discussions avec Airbus sur l’A380

Manuel Marchal / 25 mai 2010

C’est précisément au moment où le directeur général d’Air Austral était en Europe en discussion avec Airbus, sur le projet sans équivalent dans le monde d’A380 de plus de 850 passagers, qu’a été déclenché quasiment en direct sur RFO-Télé une grève à Air Austral. À qui profite cette grève ? Est-elle lancée pour tenter de faire échouer un projet réunionnais qui fera baisser le prix des billets d’avion de 30% pour tout le monde toute l’année ?

Le 11 novembre dernier, un Airbus A380 s’est posé à La Réunion. L’arrivée du plus gros avion de ligne du monde a été rendu possible par un partenariat entre Airbus et la compagnie réunionnaise Air Austral. Car quelques jours après cette visite, Gérard Ethève, directeur général de la compagnie, signait le contrat d’achat de deux Airbus A380. Cet avion est une première pour les deux partenaires. C’est en effet la première fois qu’un avion pourra embarquer autant de passagers en un seul vol : plus de 850 passagers. L’objectif poursuivi par Air Austral est de faire baisser le prix des billets d’avion de 30%, ce qui est une nouvelle étape dans la démocratisation du transport aérien. Il faut remonter à l’arrivée du Boeing 747 au début des années 70 pour trouver un pareil changement.
Ce progrès ne sera pas accompli par la compagnie aérienne d’un grand pays industrialisé, mais par celle d’un pays de 800.000 habitants. Ce qui confirme le changement qui est en train de s’opérer dans le monde au travers des mises en service de l’A380. La compagnie de lancement du plus gros avion de transport de passagers du monde n’était pas Air France, Lufthansa ou une grande compagnie nord-américaine mais Singapore Airlines, la compagnie d’un pays asiatique de 4 millions d’habitants.
Pour Airbus, le partenariat avec Air Austral lui permet de proposer dans son catalogue un avion capable de répondre à l’accroissement de la demande de transport à bas prix sur le long courrier. À ce jour, Air Austral est assurée de disposer de ce type d’avion en première mondiale, plusieurs années avant les autres. Elle est dans une dynamique de progrès. Car la crise n’a pas empêché le développement d’Air Austral, alors qu’une compagnie comme Air France affiche 1,3 milliard d’euros de pertes !
Par ailleurs, ce mouvement a commencé au moment où le dirigeant d’Air Austral était à Hambourg pour discuter de la réalisation du projet A380, rappelle le "JIR" de dimanche. Nul doute que la nouvelle a dû parvenir en Europe, d’autant plus que cette grève a fait l’objet d’un traitement très suivi de la part de Télé Réunion. Qui peut croire que cet enchaînement de faits n’est que coïncidence. Manifestement, il y a une volonté de faire capoter le projet qui permettrait aux Réunionnais de maîtriser leur désenclavement aérien d’ici 4 ans. À qui profite la grève politique à Air Austral ?

Manuel Marchal


Kanalreunion.com