Actualités

Absentéisme : les pauvres passeront à la caisse, les élus UMP garderont la monnaie

Avec la nouvelle direction de la Région

Geoffroy Géraud-Legros / 28 avril 2010

Récemment engagé par le Gouvernement UMP, un dispositif répressif frappera les parents d’élèves trop souvent absents d’une suspension totale ou partielles des allocations familiales. A La Réunion, seule Région conquise par l’UMP, la majorité présidentielle a fait le choix d’encourager et de subventionner l’absentéisme de ses élus…

Membre du Conseil national de l’UMP, où il participe à l’élaboration de la politique du Parti présidentiel, Didier Robert est artisan et partisan de la réforme qui vise à priver du bénéfice des allocations familiales les parents dont les enfants manquent l’école de manière répétée.
Rien de surprenant dans ce texte basé sur la distinction entre “bons” et “mauvais” pauvres, qui est au centre de la philosophie du Parti présidentiel…et de sa stratégie médiatique.

Des grands principes…

Parents chômeurs, travailleurs pauvres, mères élevant seules leur enfant, et tous les bénéficiaires d’allocations dont les marmay “bâcheront” l’école un peu trop souvent pourront donc désormais voir leurs versements suspendus. En d’autres termes, on punira les parents dont les enfants subissent l’échec scolaire, dont l’absentéisme n’est que l’une des manifestations. Cette politique de discrimination sociale se construit à grand renfort de références : on invoque un retour à la “responsabilité” ; on brandit le “pacte social” ; on se gargarise des “valeurs républicaines”.

…qui ne concernent pas l’UMP Réunion

En matière de valeurs, c’est plutôt deux poids, deux mesures du côté de l’UMP Réunion : à peine arrivée au pouvoir, la nouvelle équipe dirigeante s’est empressée de légaliser l’absentéisme des élus en modifiant l’article 25 du règlement intérieur de l’Assemblée régionale.
Alors que l’ancienne règle obligeait à l’assiduité en exigeant la présence d’une majorité absolue des élus pour permettre à la Commission permanente de délibérer, la modification votée le 21 avril dernier permet aux Conseillers régionaux d’être représentés à cette instance, sans être trop ennuyés par les principes sévères appliqués aux bénéficiaires d’allocations familiales.

La Région de Didier Robert : une structure pour “bat’ carré”.

Si l’UMP est prompte à couper les vivres aux pauvres quand leurs enfants font l’école buissonière, elle n’a aucun scrupule à encourager l’absentéisme de ses représentants à la Région Réunion. Mieux, les nouveaux dirigeants de la collectivité ont pris le parti de subventionner les conseillers régionaux qui préfèreront aller “bat’ carré” plutôt que de siéger en Commission permanente.
Rien, dans la nouvelle rédaction du règlement intérieur, ne prévoit en effet de modulation des indemnités en fonction de la présence des élus en commission permanente.
A l’inverse de cette légalisation de l’absentéisme, l’actualité fournit des exemples de mesures destinées à appliquer aux élus les principes de la “responsabilité”. Ainsi, les règles adoptées par la Région Nord au lendemain du scrutin envisagent une diminution de 30% de l’indemnité pendant deux mois pour trois défauts de présence en Assemblée plénière ou en commission permanente.
Une option adoptée par la Région Ile-de-France, où les absences répétées seront désormais frappées d’un abattement allant de 40 à 60% des indemnités.
Même son de cloche en région Provence-Alpes-Côte d’Azur (PACA), où le Président Michel Vauzelle a fait adopter un dispositif sanctionnant les adeptes de la chaise vide à hauteur de 15% de l’indemnité par demi-journée d’absence et de 30% par journée manquée.
A La Réunion, l’UMP choisit délibérément de retourner en arrière, bénéficiant au passage de l’appui d’un PS dont les représentants hexagonaux s’évertuent pourtant à sanctionner les absents. Les pauvres seront les seuls à payer le prix de l’absentéisme, alors que des élus qui ne sont pas précisément nécessiteux et cumulent bien souvent d’autres revenus seront rémunérés pour leurs défections. Décidément, Didier Robert ne prête qu’aux riches…

Geoffroy Géraud Legros


Kanalreunion.com