Actualités

Acharnement contre Claude Hoarau : jusqu’où ira la mascarade ?

Le maire de Saint-Louis à nouveau en garde à vue

Geoffroy Géraud-Legros / 7 avril 2010

Pour la seconde fois en moins d’une semaine, Claude Hoarau subit une procédure de garde à vue. Pour la seconde fois, les raisons invoquées sont à peine crédibles.

Au cours d’une riche vie politique, Claude Hoarau n’avait jamais été mis en garde à vue. La semaine dernière, il avait déjà subi cette procédure pendant plus de trente heures. Motif : le parquet se lançait dans l’expérimentation juridique en tentant de qualifier de “discrimination à l’embauche” la réintégration d’un fonctionnaire victime de harcèlement sous la mandature précédente.
Aujourd’hui, le premier magistrat de Saint-Louis se retrouve au commissariat de Saint-Denis, à la suite des déclarations d’une militante de Cyrille Hamilcaro. Une manipulation tortueuse et gros doigts, à laquelle personne ne peut sérieusement accorder du crédit. Là encore, il semble que les faits soient si graves qu’ils nécessitent une audition d’une journée entière. Est-ce une coïncidence ?
L’élection de Didier Robert à la Présidence de la Région pourrait provoquer une législative partielle, dans une circonscription où Claude Hoarau donnerait du fil à retordre à l’UMP et à ses alliés. Et cela d’autant plus que par rapport à la législative de 2007, Didier Robert a perdu plus de 4.000 voix ce qui fait que l’UMP est devenue minoritaire dans la 3ème circonscription.
D’autre part, le changement de majorité semble avoir donné des ailes à Cyrille Hamilcaro, qui vient de subir deux défaites consécutives…et craint fort pour sa place de Conseiller général.
Or, l’ancien maire, aujourd’hui employé au Tampon grâce à Didier Robert, ne semble pas tant intéresser la justice, malgré des affaires immobilières qui mettent en cause les finances publiques. Une tolérance qui contraste avec la sévérité du traitement infligé à Claude Hoarau, à qui des faits de corruption n’ont jamais été reprochés…

Geoffroy Géraud-Legros


Kanalreunion.com