Actualités

Adversaires du PCR ou adversaires du Peuple ?

Nout Zournal n°4

Témoignages.re / 14 septembre 2012

La décision de Sainte Suzanne a fait éclater la crise qui couvait dans le parti.

En 2009, l’injustice s’abat sur Saint Suzanne. Maurice Gironcel est privé de ses mandats électoraux, malgré l’affirmation selon laquelle c’est un homme intègre, qui ne s’est jamais enrichi. L’objectif politique était clair : affaiblir le PCR. La population perd son Maire et Conseiller Général, régulièrement désigné par les électeurs depuis Lucet Langenier.

Devant ce procès inique, la section ne se laisse pas abattre, se réorganise et s’engage à rétablir la légitimité du camarade Maurice dès qu’il recouvre ses droits. Le moment venu, ce qui ne devait être qu’une simple formalité entre camarades a fait apparaître une force d’opposition interne dans le Parti, qui refuse la solidarité et le respect de la parole donnée.

Cette opposition interne s’est développée publiquement et s’est transformée, aujourd’hui, en organisation politique destinée à combattre le PCR.

Le combat continue.

Actuellement, notre peuple souffre en silence. Au milieu du mois, beaucoup de familles n’ont plus rien dans le frigidaire. Celles qui travaillent ont du mal à joindre les deux bouts. Les charges augmentent : la mutuelle, l’assurance, les taxes, les impôts, le loyer, l’eau, l’électricité, les frais de scolarité, etc. Les planteurs et les entrepreneurs dénoncent les dettes et les tracasseries administratives. Les jeunes et les femmes vivent un calvaire face à la pénurie d’emplois et de logements. Beaucoup de personnes âgées sont livrées aux aux huissiers. C’est ce peuple Réunionnais qui souffre en espérant le changement, qui donne son sens au combat du PCR, à notre engagement et à nos actions.

En 50 ans, La Réunion a beaucoup évolué, grâce à l’action du PCR : ainsi, l’Égalité Sociale est acquise, pour l’essentiel. Elle a fait rentrer des milliards, qui ont soulagé les plus pauvres et permis d’aligner le Smic. Elie Hoarau et Paul Vergès avaient démissionné de leur mandat, en 1987, pour arracher cette victoire alors que le parti venait de passer 30 années sans député.
La Route des Tamarins est un cas moderne du combat communiste. Paul Vergès en a exposé l’idée quand il siégeait dans l’opposition municipale à Saint-Paul. Porté à la Présidence de la Région, il réalisera l’ouvrage, quasiment sur fond propre, en 4 ans et 900 travailleurs formés en France.
Nos adversaires combattent non seulement les dirigeants du PCR mais surtout les solutions qu’ils proposent pour aider le peuple à surmonter la crise. En ce sens ce sont des adversaires du Peuple.

 Ary Yee Chong Tchi Kan 


Kanalreunion.com