Actualités

Aider François Hollande à appliquer le contrat passé avec La Réunion

Meeting à Saint-Pierre avec Élie Hoarau et Tatiana Assing

Témoignages.re / 26 mai 2012

Un défilé, un meeting qui fait le plein, des indices qui montrent l’intérêt des Saint-Pierroises et des Saint-Pierrois pour le programme porté par Élie Hoarau. Des hommes et des femmes qui bougent et croient en la victoire d’Élie. C’est ce qui ressort de la journée d’hier. Manifestement le message que seuls des députés communistes pourront aider François Hollande à appliquer le contrat passé avec La Réunion commence à être capté par la population.

À la permanence, les coups de téléphone se multiplient : une personne s’inquiète de n’avoir pas eu le dernier tract dans sa boîte aux lettres et se le procure auprès de sa voisine ; l’autre veut absolument faire une réunion publique chez elle ; une troisième veut encourager Élie Hoarau ; une quatrième apostrophe des distributeurs d’une candidate de droite et reproche au maire actuel une distribution sélective et politicienne de l’aide sociale.
De quoi encourager les militant(e)s qui sont sur le terrain. D’autant qu’hier soir, après un défilé de la permanence à la Ligne paradis, s’est déroulé un très beau meeting, très enthousiaste au chemin Boulaki. « Na lontan nou lavé pa fé in rényon konmsa, nous a dit un participant l’air très satisfait ».
Krishna Damour a notamment souligné la nécessité d’une réponse à l’urgence sociale. « Lorsque le désarroi d’une partie de la population atteint son paroxysme comme il y a quelques mois, il n’y a pas d’autre alternative que d’occuper la scène sociale Nous avons la lourde tâche de proposer des solutions de fond qui puissent nous conduire vers l’ère de la responsabilité.
C’est Tatiana Assing, jeune professeure, qui enfonce le clou. « À La Réunion, il faudra faire un effort conséquent et mettre le paquet, notamment sur l’école, la santé et l’emploi parce que ici, le taux de chômage est plus fort qu’ailleurs. C’est un message fort que nous devons envoyer à la population ». Et la suppléante d’Élie Hoarau, chaque soir avec plus de conviction, s’inquiète pour une jeunesse qui doit retrouver le chemin du travail et de la dignité.

« Nous ne sommes pas des assistés… »

« Nous ne sommes pas des assistés. Nous proposons des solutions. Nous regrettons qu’un homme politique de gauche se félicite de la construction d’une prison. Nous, nous nous résignons devant la construction d’une prison. Nous ne voulons pas que nos jeunes aillent en prison, mais à l’école et au travail ».
Élie Hoarau prend la parole et souligne que « nous avons été les premiers, souvent les seuls, à appeler à voter pour François Hollande, et c’est nous qui avons contribué largement à sa victoire parce que nous avons discuté avec lui des mesures pour le développement de La Réunion ».
Ces propositions, ce sont les deux grands services de l’environnement et de l’aide à la personne, le tram-train qui créera des milliers d’emploi nouveaux, l’autonomie énergétique qui créera des emplois pour les jeunes formés dans les lycées professionnels et à l’université, l’autosuffisance alimentaire qui créera de l’emploi dans l’agriculture et l’agro-alimentaire… « Le Président de la République est d’accord avec nous. La solution, c’est donc d’envoyer à l’Assemblée nationale des députés communistes qui vont l’aider à appliquer ce programme ».
Pour Élie Hoarau, il faut changer. « Nous, nous avons un programme et c’est celui -ci qui mettra La Réunion sur la voie du développement durable », conclut-il.

Correspondant


Kanalreunion.com