Actualités

Aller vers l’autosuffisance alimentaire

Le projet de développement de l’Alliance

Témoignages.re / 5 mars 2010

Comment relever le défi de nourrir tous les jours un million d’habitants à partir des ressources de La Réunion ? De la réponse à cette question dépend une part importante du développement durable de La Réunion. Car l’augmentation de la population et les changements climatiques créent les conditions pour l’augmentation des prix si les circuits d’approvisionnement issus de la période coloniale sont maintenus. Voici un résumé des propositions de l’Alliance sur cette question.

La crise alimentaire qui a frappé les pays les plus vulnérables en 2007/2008 et l’instabilité des cours des matières premières nous ont rappelé la fragilité de notre situation : notre île dépend de lieux situés à des milliers de kilomètres pour son approvisionnement dans tous les domaines.

Nous devons donc à la fois produire davantage localement, accroître la valeur ajoutée produite dans l’île et diversifier nos sources d’approvisionnement, notamment pour les intrants en matière agricole.

Dans le secteur agricole et agro-alimentaire, des marges de progrès existent pour substituer la production locale à l’importation (import-substitution). Le positionnement de l’agro-nutrition comme pôle de compétitivité et son inscription dans la Zone franche globale d’activités de la LODEOM constituent une opportunité.

- La poursuite de la structuration des filières agricoles, de la pêche et de l’aquaculture, le soutien constant aux produits locaux, le développement de l’innovation sont les éléments du succès : notre agriculture et notre industrie agro-alimentaire ont raisonnablement les moyens de poursuivre l’ambition de nourrir le million d’habitants que notre île comptera en 2025.

- Dans cet objectif, l’Alliance propose que la Région participe activement, en partenariat avec les producteurs locaux, à toutes les opérations visant à la promotion de la production locale.

Les labels pays ou labels qualité participent à cet objectif. C’est également dans cet esprit que la Région doit prendre part, aux côtés des communes, du Département et des Établissements Publics, au projet d’organisation de la restauration collective afin que celle-ci s’adresse en priorité à la production locale.


Kanalreunion.com