Actualités

« Allons vers notre congrès de juin avec détermination »

Assemblée générale de la Section du Tampon

Témoignages.re / 19 mars 2013

Un ordre du jour particulièrement chargé attendait les nombreux militants qui se sont déplacés samedi dernier jusqu’à la permanence du 42 chemin Portail, chez notre camarade Jeannot Técher aux Trois-Mares, ce samedi 16 mars à 14 heures. Yves Grondin, le secrétaire de section animait cette réunion.

Tout d’abord, nous accueillons nos amis de la direction collégiale et du secrétariat général du parti.

Yves Grondin fait un premier rapport. Nous rappelons que l’année dernière, nous votions et faisions voter François Hollande pour un changement qui, hélas, se fait attendre. Ce n’est pas sans avoir rappelé au nouveau président l’urgence des mesures à prendre spécifiquement pour notre pays de cette partie de l’océan Indien.

Nous constatons tous que la départementalisation n’arrive pas à nous apporter satisfaction ; la situation est bloquée. Il va falloir songer à changer de braquet. On a tout essayé, les gouvernements se succèdent à Paris, de droite comme de gauche ; rien n’y fait, ou si peu.

La population ne cessant d’augmenter, les manques de logement, le déficit d’emploi, la perte de revenus, la pauvreté ne cessent de s’aggraver.

Fabrice Hoareau a ensuite apporté un éclairage.

Crise sociale

Au plan social, les difficultés économiques que connaît La Réunion découlent indirectement de celles du monde entier, des grands pays comme les États-Unis d’Amérique, l’Europe, et en Europe de grands États comme l’Angleterre, l’Italie, la France soi-disant développés, produisant d’énormes richesses, sont tous en crise.

Et ça date depuis 2007... enfin, ça a commencé à se détériorer à ce moment-là.

Ajoutez à cela qu’à La Réunion même, un changement de majorité à la Région bloque tous les grands chantiers, la prime COSPAR va être supprimée, le gaz vient d’augmenter, le cours du pétrole aussi ne cesse de grimper !

La seule solution pour s’en sortir, concernant ces énergies, c’est de ne plus avoir recours du tout au tout fossile (pétrole...), mais aux énergies renouvelables : nout soleil i brille toute l’année pratiquement. Un tram-train se déplace avec de l’énergie non polluante-électricité solaire, ça c’est du développement durable.

Crise du logement

Au plan du logement, il nous faut construire 9.000 logements par an. Actuellement, nous n’en réalisons que 600 ! En 2013, ce nombre ne dépassera pas 1.500 ; en 2014, ce ne sera pas mieux !

Si i arrête la défiscalisation en fin 2013, quelle entreprise va ginye encore construire des logements.

Si les entreprises ferment, le nombre d’emplois va aussi diminuer.

Comment gagner sa vie, dans ces conditions ? La liste des 108 produits de Lurel qui se targue d’une baisse de 12% des prix ne concerne qu’une certaine catégorie (sak na ti marmaye ek couches, lait en poudre po acheter) ; allez rode ces marchandises dans la grande surface et vous constaterez que c’est de l’enfumage.

Du reste, avec des salaires qui baissent, et le coût de la vie qui ne cesse d’augmenter, ça ne peut que devenir de plus en plus difficile, comme le tonne un participant dans la salle : « èk mon 400 éros, kan moin la fine tire l’eau, l’électricité, mon loyer, moin na pu arien » .

Donc il faut donner aux Réunionnais du travail ; et il y en aurait ; dans l’agriculture, l’élevage, l’aide aux personnes, les grands chantiers.

Développons nos contacts avec notre environnement géographique (tourisme, pêche...) ; n’oublions pas tous nos jeunes qui arrivent en masse à la sortie de nos lycées chaque année ! En priorité.

Situation politique

Au plan politique, nous reconstruisons le parti ; les problèmes que nous avons à surmonter — de division — touchent aussi d’autres partis.

Nous travaillons sur des idées ; sur des stratégies d’alliance ; sur des projets concertés pour le développement du pays, pas tendus vers des postes.

Nos comptes électoraux sont validés ; ce n’est pas le cas de tous ! Attention aux places bordages.

Basons-nous sur notre histoire ; respecte à nous entre nous ; du jeune au vieux ; du plus ancien au plus jeune militant.

Allons vers notre congrès de juin avec détermination ; de nouveaux dirigeants émergeront ; ça fait des décennies que le PCR se bat pour le peuple réunionnais ; chacun d’entre nous a sa propre richesse qui peut faire avancer tout un chacun.

Mais il faut être nombreux dans la bataille et mobilisés, tous.

Le secrétaire de Section, Yves Grondin, reprend la parole pour parler des élections municipales et la stratégie mise en place.

Un nouveau bureau est élu par l’assemblée ; il déterminera sa composition lors d’une réunion le mardi 26 mars.

Correspondant

Les prochaines activités de la section

Un planning d’activités a été déroulé : sortie conviviale tour de l’île dimanche 5 mai ; un déjeuner dansant au Tourne-broche à La Plaine des Cafres, le dimanche 27 octobre !

Nous arrivons aux difficultés de “Témoignages”. Sylvie Mouniata expose les mesures décidées : bons de soutien, abonnements réduits aux adhérents tout en pensant à l’acheminement.

Une démarche contre la pauvreté a été initiée par des signatures de pétition à destination de notre député européen, Younouss Omarjee ; et nous répondons à l’appel de l’Hermitage de la section de Saint-Paul, pour organiser les plus pauvres d’entre nous avec des 2 ou 3 euros de reste à vivre par jour, par personne !

Après une après-midi de débats sur ces projets politiques, une collation regroupe convivialement autour d’une table tous les participants.


Kanalreunion.com