Actualités

Ambiance de campagne à la Rivière Saint-Louis

Sophie Périabe / 26 mars 2011

Durant cette semaine d’entre deux tours, les militants des deux cantons de Saint-Louis ont arpenté les chemins de la ville pour expliquer à la population l’importance de se rendre aux urnes ce dimanche.

Chaque jour, des groupes de militants sont allés à la rencontre de la population et notamment des abstentionnistes. « Depuis lundi, nous nous concentrons sur les abstentionnistes », indique Jacky, militant dans le canton 2 de Saint-Louis, celui de la Rivière.
« Nous avons regardé les bureaux où le taux d’abstentionnisme a été élevé », poursuit-il.
Il s’agissait d’expliquer à la population pourquoi il fallait aller voter dimanche. Le premier point est évidemment de dire non à la politique gouvernementale. Car, même s’il ne s’agit pas d’une élection nationale, le Conseil général de La Réunion peut essayer d’atténuer les conséquences de cette politique gouvernementale sur la population. Et c’est l’objectif de la majorité sortante.
Second point, il s’agit du projet porté par Yvon Bello et la majorité municipale : la création de la 25ème commune, La Rivière.
Voter pour les candidats des forces de progrès, c’est dire oui, une nouvelle fois, à ce projet voulu par une grande majorité de la population.
Enfin, faire partie de la majorité du Conseil général permet de faire avancer un certain nombre de projets pour le développement de la ville.

« Nous avons visité plus de 150 familles »

Pauline et Gislaine sont deux militantes très connues au Gol les Hauts. C’est donc tout naturellement qu’elles se sont prêtées à l’exercice du porte-à-porte. À peine arrivées à la permanence, elles racontent.
« Nous avons visité plus de 150 familles durant cette campagne et cela s’est super bien passé », raconte Pauline.
« Nous avons eu un très bon accueil », ajoute Gislaine. Pour elles, le discours était simple, « les gens ne veulent pas de la politique de Sarkozy, donc il faut voter pour nos candidats ».
Très réceptive, la population a néanmoins soulevé la question des impôts et des contrats aidés.
« Les gens parfois ne comprennent pas pourquoi leur contrat n’a pas été renouvelé », indique Jacky, « mais on ne peut pas satisfaire tout le monde, tout le temps. Donc il faut leur expliquer cela ».
Ce dimanche, pour les militants présents hier matin à la permanence de la Rivière, la victoire ne fait pas de doute. D’une part, ils comptent sur le sursaut des abstentionnistes, mais également sur le report des voix des « petits » candidats du premier tour.
Même si les candidats de gauche n’ont pas tous donné de consigne de vote, on peut difficilement imaginer l’électorat de ces derniers voter pour un candidat de droite.
À la permanence de la Rivière, les préparatifs se déroulaient dans une bonne ambiance. Pendant que certains préparaient les dernières séances de porte-à-porte de l’après-midi, d’autres organisaient les ultimes distributions de tracts de demain.
Tous croient en une large victoire dimanche soir.

SP


Kanalreunion.com