Actualités

Aménager le territoire rapidement

Propositions

Témoignages.re / 18 avril 2012

Le PCR propose la relance des grands chantiers, le prochain président de la République a décidé d’intégrer cette proposition dans son programme.

Le “Pacte de développement durable, solidaire et responsable pour La Réunion” présenté aux candidats progressistes à l’élection présidentielle a évoqué la relance des grands chantiers et tout particulièrement le Tram-Train, qui reste l’alternative à l’impact des changements climatiques, à la création d’emploi et aux exigences climatiques nationales et internationales.
En effet, d’ici 2030, La Réunion devra accueillir 200.000 habitants de plus. Durant cette période, l’île devra mettre en place une politique de prévention et d’adaptation dans tous les domaines. Le pacte propose un aménagement équilibré et durable du territoire, à travers un Schéma d’aménagement régional (SAR), afin de garantir la réalisation des objectifs du SAR. Ce dernier sera appuyé d’un comité de suivi et d’évaluation.

Le grand chantier du logement

Les grands chantiers concernent également la construction et la programmation des 180.000 logements nécessaires d’ici 20 ans ; la programmation des équipements structurants. Ceux-ci devront être identifiés et faire l’objet d’une priorisation afin de les inscrire dans les documents contractuels de programmation financière (Contrat de Projet, Programme opérationnel européen) ; et une politique des déplacements et des infrastructures routières ou de transport.
Sur ce dernier point, le Parti Communiste Réunionnais explique que le projet d’un transport ferroviaire du type tram-train, partant de Saint-Benoît jusqu’à Saint-Joseph, doit être remis sur les rails, même si les conditions de sa réalisation, dans le cadre d’un phasage de son tracé et de son financement, doivent être réévaluées. En effet, les moyens financiers disponibles existant dans les Accords de Matignon signés en 2007 et modifiés en 2010 devront être redéployés dans cet objectif.

Tram-train et route circulaire

De plus, le pacte indique qu’au vu de son importance et de sa dimension, le projet tram-train doit pouvoir également bénéficier des moyens prévus pour le financement du schéma national des infrastructures de transport (SNIT), celui-ci est évalué à 245 milliards d’euros sur 25 ans, avec une nette priorité accordée au rail, précise le PCR.
Parallèlement au projet de tram-train, la modernisation du réseau routier doit se poursuivre, notamment dans le prolongement de la route des Tamarins, la réalisation d’une route du littoral en accord avec les problèmes techniques, environnementaux et financiers, la modernisation des réseaux routiers de l’île et le projet de voie de vélo régionale, afin de faire de La Réunion, une île cyclable.

Propositions pour sortir de la crise

- le grand chantier du logement : 180.000 à construire

- le tram-train de Saint-Benoît à Saint-Joseph

- relance de la route du littoral

- voie vélo régionale

- la route circulaire de moyenne altitude

- modernisation des réseaux routiers

L’accord des progressistes

Le candidat socialiste, François Hollande s’est engagé sur l’autonomie, dans son courrier adressé à Élie Hoarau, « je m’engage à faire étudier les projets de transports en commun, en site propre, ferroviaires ou autres, urbains et interurbains, à La Réunion afin de construire une alternative au tout-automobile ». Lors de sa visite à Saint Louis, le candidat s’est de nouveau engagé auprès du PCR, « cette île doit retrouver son autonomie énergétique (…) oui il faudra aller vers le Tram train, c’est un projet et il appartiendra au prochain président de lui donner toute sa place »

De son côté, Jean-Luc Mélenchon a indiqué que dans le cadre de la planification écologique, « S’agissant de La Réunion, l’orientation qui lui sera donnée sera d’accompagner la réalisation d’un transport ferroviaire propre. La solution ferrée est un des éléments clés de la planification écologique que nous appelons de nos vœux. Cette solution ferrée joindra Saint-Benoît à Saint-Pierre. La fin de la route du littoral dans la forme actuelle de son projet et du trans-éco express sera concrétisée. Les différents modes de déplacements seront intégrés dans une politique globale publique des transports qui donnera toute sa place aux transports collectifs. »


Kanalreunion.com