Actualités

Amendements de Gélita Hoarau sur l’économie

Egalité réelle : débat au Sénat

Témoignages.re / 19 janvier 2017

Hier, Gélita Hoarau a défendu plusieurs amendements concernant des questions économiques.

JPEG - 27.7 ko
(photo Toniox)

L’intervention suivante de Gélita Hoarau a été le dépôt d’un amendement demandant de réintroduire la périodicité dans la négociation d’accord entre la distribution et les producteurs locaux afin de promouvoir les produits locaux, tout en prenant en compte au mieux le pouvoir d’achat des consommateurs. « Un accord qui ne serait pas cadré dans le temps perdrait une partie de son efficience, du fait des mouvements sur les prix », a précisé la parlementaire réunionnaise car « généralement, ceux-ci sont à la hausse, très rarement à la baisse. D’où l’intérêt d’avoir des accords réguliers, pour le bien des consommateurs comme des acteurs économiques ». Cet amendement n’a pas connu un sort différent que ses prédécesseurs.

La sénatrice a ensuite pris la parole sur la question des frais bancaires. Un coût plus élevé à La Réunion ne se justifie pas, a-t-elle souligné. En effet, la Banque publique d’investissement utilise les mêmes taux qu’en France.

Gélita Hoarau a ensuite soutenu un amendement demandant à mettre fin à une discrimination touchant des personnes originaires de l’Outre-mer qui viennent s’installer en France pour travailler ou poursuivre leurs études. Quand elles recherchent un logement, des bailleurs exigent non pas une, mais deux cautions, avec obligation qu’une de ces deux soit domiciliée en France. « Ainsi, chaque année, ce sont donc des centaines de personnes, étudiants ou salariés, originaires des outre-mer du Pacifique, de l’Atlantique, de l’océan Indien qui se voient refuser l’accès à un logement pour des raisons inacceptables et discriminatoires ».

L’Outre-met subit une pénurie d’emplois et de formations. Gélita Hoarau demande donc à ne pas ajouter une difficulté supplémentaire.