Actualités

Appel à élargir le rassemblement pour sauver La Réunion

Dans deux jours, Conseil politique extraordinaire du PCR

Témoignages.re / 3 septembre 2015

Dimanche dernier, le Parti communiste réunionnais a lancé un appel au rassemblement le plus large sur la base d’un programme pour les élections régionales à La Réunion. Il a aussi présenté un nouveau moyen de faire vivre la démocratie à La Réunion en cherchant à élargir ce rassemblement à toutes les composantes de la société réunionnaise : le Comité de parrainage.

JPEG - 54 ko
Défendre les 18.000 familles menacées par la crise de la canne à sucre peut être un point de consensus. (photo Toniox)

Dimanche dernier, le PCR a constaté que les différents candidats déclarés n’apportaient pas des solutions permettant d’envisager des réponses aux graves problèmes touchant La Réunion. Il a donc lancé un appel au rassemblement pour que puisse s’organiser la mobilisation en faveur d’un programme répondant aux préoccupations de la population.
Pour les communistes réunionnais, la priorité est donnée à l’urgence sociale et à la lutte contre les inégalités. Le PCR apporte sa contribution au débat avec le contenu de son programme Pour une nouvelle politique à La Réunion, les 25 propositions présentées en février dernier à Sainte-Suzanne.
Le second point mis en avant est l’avenir de la filière canne-sucre. En 2017, la fin du quota sucrier constitue une menace directe pour l’avenir de 18.000 familles, pour l’aménagement de 25.000 hectares de terres agricoles. Toutes les communes sont concernées par la filière.

Des points de consensus

Le PCR pense que la prise en compte des effets du changement climatique est une préoccupation largement partagée. Cela suppose de revoir l’aménagement du territoire en fonction des nouvelles menaces. L’accélération de la fonte des glaciers fera monter le niveau de la mer de 6 mètres. Ceci montre l’importance d’un plan d’adaptation pour protéger la population du littoral, anticiper la dégradation des nappes phréatiques qui alimentent les réseaux d’eau potable, relocaliser les infrastructures ce qui montre l’inadaptation du projet de route en mer. Lors de sa conférence de presse mardi, Paul Vergès avait d’ailleurs précisé que le futur tracé du train devra tenir compte de ces nouvelles données.
La construction d’un réseau ferré est un autre élément de consensus selon le PCR. Le modèle de transport organisé autour de l’automobile individuelle augmente chaque jour les temps de parcours et la quantité de gaz à effet de serre rejeté dans l’atmosphère. Il va amener La Réunion à la paralysie, d’où l’importance de construire au plus vite une alternative.

Egalité réelle

Le prochain Conseil régional évoluera dans le cadre du programme du président de la République pour atteindre l’égalité réelle. La participation du rassemblement à la concertation organisée par le gouvernement pourra faire appliquer à La Réunion des mesures pour un développement durable, solidaire et respectueux de l’environnement.
Enfin, le PCR propose qu’une politique de co-développement avec les pays voisins soit également un socle du rassemblement.
Le PCR propose que l’application du programme du rassemblement soit de responsabilité d’une équipe d’élus soutenue par un Comité de parrainage. Cette instance est une nouveauté dans la campagne qui s’annonce. Cela va bien au-delà des traditionnels comités de soutien qui se créent le temps d’un scrutin. Il permet d’élargir le rassemblement au-delà d’une liste d’une cinquantaine de candidats. Ce Comité donne la possibilité à des personnes qui ne souhaitent pas être élues d’apporter leur contribution à la concrétisation d’un projet politique. Elles y seront associées dès le départ lors de la campagne électorale, puis continueront à travailler avec les élus au cours des six prochaines années.

Redonnons l’espoir en la démocratie

Ce Comité de parrainage est un moyen de rénover les pratiques politiques à La Réunion en élargissant le cercle de la réflexion et de la participation.
Garantir la représentativité d’une assemblée élue aujourd’hui devient un défi. Lors des dernières élections départementales, la majorité des citoyens avaient refusé de participer au premier tour. Au second tour, à peine la moitié du corps électoral s’est déplacée.
Ces données interpellent, car cette majorité qui ne croit plus aux élections recherchera tôt ou tard d’autres moyens d’expression.
Cette statistique n’est pas sans rappeler la coupure qui existe dans la société réunionnaise. Près de la moitié de la population vit sous le seuil de pauvreté, et près de 180.000 personnes sont officiellement à la recherche d’un emploi. Ces données sont le résultat d’une crise profonde qui est appelée à s’accentuer encore à cause de l’incapacité de l’économie réunionnaise à créer suffisamment d’emplois pour les chômeurs actuels, et pour les jeunes qui arrivent dans la population active.
Pour changer cette tendance, ce sont des changements profonds qui sont nécessaires. Leur soutien par un large rassemblement est une des conditions nécessaires à la réussite de cette tentative de redressement. Le Comité de parrainage est un moyen d’arriver à cet élargissement à toutes les composantes de la société réunionnaise, pour redonner l’espoir aux nombreux Réunionnais qui ont fini par ne plus croire que la démocratie puisse régler les problèmes.


Kanalreunion.com