Actualités

« Appel à l’Unité, Solidarité et à la Responsabilité »

Témoignages.re / 17 février 2017

Les débats du 9e Congrès ont été suivis non seulement à La Réunion, mais également ailleurs dans le monde. En témoigne la lettre adressée hier à Maurice Gironcel, secrétaire général du PCR, que nous reproduisons ci-après. Elle provient d’un membre du Parti communiste martiniquais.

JPEG - 68.1 ko

A l’attention de Maurice Gironcel
Secrétaire Général du PCR,

Membre du Parti Communiste Martiniquais (PCM), abonné à votre journal « Témoignages » (depuis quelques années !) j’ai suivi vos travaux du IXe Congrès du PCR qui s’est déroulé le 05 février dernier. Il a été empreint d’une grande solennité quant au vibrant hommage que vous avez rendu au Camarade Paul Vergès, ce grand combattant de la cause réunionnaise et fondateur du PCR.

Mais ce guide que fut Paul Vergès pour l’île de la Réunion, avec sa disparition, vous demande de poursuivre le combat du PCR, commencé depuis 1959, contre les injustices, les inégalités dont souffre le peuple réunionnais. Comme vous l’avez si bien dit, lors du vote à l’unanimité des rapports Politique et sur les Moyens, Les exigences du passé, acquises de dures luttes : en 1848, la Liberté ; en 1946, l’Egalité, aujourd’hui plus que jamais, devant la montée du néo-libéralisme, l’augmentation de la pauvreté au sein de nos populations, des politiques européennes inadaptées à nos régions, je reconnais chez vous Camarades communistes réunionnais cette volonté de CHANGEMENT, en appelant le peuple réunionnais, sous le seul mot d’ordre : « RASSEMBLER POUR LA RESPONSABILITE ».

Je suis convaincu, cher Camarade Secrétaire Général du PCR, de la justesse de votre mot d’ordre faisant appel au Rassemblement, à l’Unité et la Responsabilité lequel répond également à nos mêmes préoccupations pour le devenir du peuple martiniquais. C’est pour cela, je pense et, je le souhaite que nos Partis communistes de La Réunion, Martinique, Guadeloupe, Guyane, puissent réfléchir ensemble sur les problématiques de nos régions, communs à tous. C’est dans l’UNITE, la SOLIDARITE QUE NOUS GAGNERONS. J’ajouterai encore, que devant la montée du fascisme, du néo-libéralisme, le capitalisme dévastateur, nos intérêts devront-être davantage de renforcer nôtre Lutte, que nous apprenons à mieux échanger, confronter nos idées et propositions avec tous nos camarades communistes de nos différentes zones géographiques respectives, car il y va de la préservation et même de l’existence de nos populations.

Cordiales salutations militantes !

Camarade Louis-Therese Max
Membre du Parti Communiste Martiniquais
PCM


Kanalreunion.com