Actualités

Appel à participer à la manifestation de l’Intersyndicale

Le PCR et la situation sociale

Manuel Marchal / 30 avril 2010

À deux jours du Premier mai, le Parti communiste réunionnais souligne la dégradation de la situation sociale. Et de constater que plusieurs mesures risquent encore d’accentuer la crise. La réforme des retraites et la suspension des allocations familiales pour cause d’absentéisme vont appauvrir La Réunion. Le PCR appelle à participer à la manifestation organisée par l’Intersyndicale à l’occasion du 1er mai. Rendez-vous demain à 9 heures au Petit Marché pour un défilé qui doit se rendre à la préfecture.

52% de la population en dessous du seuil de pauvreté, des prix 50% plus élevés qu’en France, un taux de chômage supérieur à 27%, des quartiers où le nombre de travailleurs privés d’emploi est supérieur à ceux qui en ont : la situation sociale de La Réunion ne cesse de s’aggraver.
À ces chiffres s’ajoutent d’autres indicateurs de la crise. Les Centres communaux d’action sociale (CCAS) sont submergés, les associations humanitaires sont débordées. Et des familles se pressent autour de camions qui distribuent des vivres, montrant de La Réunion des images qui sont habituellement le quotidien des pays pauvres, indique Ary Yee Tchong Chi Kan, « cela se passe sur le territoire de la République, or la France est un des pays les plus riches du monde ».
Le PCR souligne qu’en cette période difficile, « des projets d’investissements créateurs d’emplois sont arrêtés, au contraire il faut les relancer ». Car les annulations de projets programmés ont déjà porté un coup.
C’est la catastrophe dans le BTP. En dix ans, ce secteur était passé de 13.000 à 25.000 emplois, mais en 2009 7.000 emplois ont été perdus, combien en 2010 ?
En plus des chantiers d’infrastructure en panne, les constructions de logement sont à l’arrêt. Les opérateurs vont devoir acheter au privé les logements que les promoteurs n’arrivent pas à vendre. Face à cette situation, les entreprises qui pensaient que tout allait repartir après les élections déchantent, et selon le PCR certaines étudient des plans de licenciements massifs.
La cote d’alerte est donc largement dépassée, et devant l’aggravation de la situation et des perspectives inquiétantes, le Parti communiste réunionnais appelle à la mobilisation demain : tous à la manif organisée par l’Intersyndicale.

Manuel Marchal


Retraites : le réforme accentuera les inégalités

Maurice Gironcel note que dans le contexte réunionnais, la réforme des retraites que le gouvernement compte faire passer va accentuer les inégalités entre les Réunionnais et la France d’une part, et entre Réunionnais d’autre part. Le résultat sera un appauvrissement de notre pays.
Ce qui est proposé, c’est un allongement de la durée de cotisation. Or, du fait du chômage massif à La Réunion, qui pourra prétendre à une retraite complète ?
Maurice Gironcel rappelle que les sommes versées pour les retraites à La Réunion sont partagées de manière très inégales. Les anciens salariés du privé ne touchent en moyenne que 580 euros par mois. Cette réforme risque de renforcer un « apartheid social » entre Réunionnais.
L’allongement de la durée de cotisation accentue aussi l’inégalité entre La Réunion et la France car l’espérance de vie est plus courte dans notre île.
Face à une réforme qui appauvrira La Réunion, « que feront les parlementaires », interroge Maurice Gironcel.


Une sanction qui ne résout rien

Fabrice Hoarau note que la proposition de suspendre les allocations familiales pour cause d’absentéisme à l’école ne résoudra pas la cause des problèmes. Cela ne fera qu’aggraver la situation des familles.
Fabrice Hoarau note que cette mesure est avant tout une opération de reconquête d’une partie de l’électorat du Front national lancée par le président de la République. C’est en effet grâce à un discours qui a séduit une frange de l’électorat du Front national que le candidat Sarkozy a construit une partie de son succès à la présidentielle. Mais le résultat des dernières régionales a montré un reflux de cet électorat vers le Front national qui se reconstitue. À deux ans de la présidentielle, l’opération reconquête semble passer par une réorientation des discours.


Kanalreunion.com