Actualités

Après l’Abolition de l’Esclavage et l’Abolition de la Colonisation, tous unis pour abolir la pauvreté

L’emploi est au cœur du combat pour le développement durable

Geoffroy Géraud-Legros / 30 novembre 2009

Le 22 Novembre, les représentants du Parti communiste et de nombreux invités se sont réunis afin de rechercher ensemble des moyens de vaincre la crise qui assaille notre pays. Au cœur de ces travaux : le problème immense de la pauvreté, qui frappe 52% de la population réunionnaise. « Abolition de la pauvreté » : tel est le mot d’ordre central sans lequel le développement durable est impossible.

Depuis le rassemblement du PCR le 22 novembre dernier, l’actualité a fait apparaître la gravité et la profondeur du problème de la pauvreté. Pôle emploi a ainsi annoncé vendredi dernier que 125.000 demandeurs d’emplois étaient inscrits dans ses agences à La Réunion. Personne ne peut plus ignorer que la situation sociale empire. Aux effets de la crise de l’économie mondiale s’ajoute le poids des retards et des inégalités héritées du passé.
Les professionnels du BTP ont eux aussi tiré la sonnette d’alarme : « alors qu’au plan national on prévoit la perte de 30.000 à 40.000 emplois, dans le bâtiment, nous avons déjà perdu à ce jour 5.300 emplois, soit l’équivalent de 530.000 emplois et un impact de crise d’activité quinze fois supérieur à ce que vit la Métropole. On peut déjà prévoir, en fin d’année que 7.500 directs sur 24.000 auront été perdus, soit l’équivalent de 20 fois la perte métropolitaine et 30% du BTP réunionnais », écrivait le 16 Octobre dernier Jean-Marie Le Bourvellec, Président de la Fédération réunionnaise du BTP au Premier ministre François Fillon.

La situation sociale est insupportable

Dans un autre courrier adressé au Ministre de la Relance Patrick Devedjian, le responsable du BTP réunionnais évoquait les conséquences dramatiques de cert effondrement : « des centaines d’entreprises sont au bord de l’asphyxie économique et financière. Le nombre de liquidations judiciaires s’accroît de semaine en semaine. L’aggravation du chômage, largement imputable au marasme de la construction frappe un nombre grandissant de familles dûrement éprouvées, voire économiquement sinistrées ».
C’est à l’honneur de nos dirigeants d’avoir anticipé la dépression en lançant des programmes de grands travaux, financés en partenariat avec l’Europe et l’Etat. Ceux-ci visent à la réalisation de projets d’intérêt général, indispensables pour améliorer la situation sociale des Réunionnais et enrayer l’engrenage de la crise, qui frappe avant tout les plus démunis.

Expliquer aux plus pauvres des propositions de bon sens

Dans ce contexte particulièrement, les militants du Parti communiste ont décidé d’aller à la rencontre de la population, pour parler, avec les victimes, des propositions pour gagner la bataille de l’emploi.
Réunis ce samedi 28 novembre, les militants du Parti communiste ont d’ores et déjà décidé l’organisation de plus 400 réunions dans l’ensemble de l’île. A ce nombre, il faudra ajouter une centaine d’initiatives supplémentaires. Au final, ce sont ainsi 500 réunions environ qui seront tenues, en 2 mois, jusqu’au 31 Janvier.
Ces chantiers engagés sont animés de l’enthousiasme ressenti lors de la réunion du 22 novembre. La décision de soutenir ce programme d’action par la diffusion de 160.000 exemplaires d’un numéro spécial de "Témoignages" en est une autre illustration.

Geoffroy Géraud


An plis ke sa

Réunion du Comité régional Sud
Ce soir a lieu la réunion du Comité régional Sud du PCR à 18h30 à Saint-Pierre. C’est une illustration de l’amplification de la mobilisation lancée le 22 novembre dernier par le rassemblement de La Possession.


Kanalreunion.com