Actualités

Assemblée générale de Saint-André

Céline Tabou / 21 janvier 2013

JPEG - 51.3 ko

Jacqueline Ponapin : « On a du travail à faire, mais l’optimisme est présent »

• « Pour nous, il s’agit de tout recommencer, ce qui est un peu dur après plus de 30 ans de lutte à Saint-André, notamment contre Virapoullé. On a du travail à faire, mais l’optimisme est présent. Après les souffrances passées et les coups reçus, on a toujours été communistes, si aujourd’hui, on a l’égalité c’est grâce au PCR et à Paul Vergès. Le parti reste le parti, nous sommes maintenant dans la reconstruction de la section à Saint-André. Rassembler et faire retourner au bercail les militants PCR. Je suis très optimiste, car les militants attendent cette nouvelle section, nous en aurons plus dans les mois à venir ».

Joëlle Patiram : « Notre vie est un combat, tout comme être communiste »

• « Même si je fais partie de l’équipe municipale, j’ai été communiste en 2008, à la sortie, je resterais communiste. Notre vie est un combat, tout comme être communiste. Nos enfants, nos petits-enfants sont communistes, nous sommes fiers d’être communistes. Je suis ici ce soir pour que nous levions la tête, pour dire on est là, encore vivant. On va aller batailler pour nos parents, nos enfants, afin de créer une société, où il fait bon vivre, c’est pour cela qu’on fait de la politique, pas pour autre chose. La politique est là pour façonner une société pour que les gens se sentent bien et puissent vivre heureux. Nous sommes libres de tracer notre chemin, notre façon de penser, c’est être communiste et responsable avant tout ».

Paul Dennemont : « Nous voulons que le parti soit efficace à Saint-André et dans toute l’île »

• « Cette nouvelle section est importante, car il n’y avait plus rien à saint André depuis quelques années. Depuis plus d’un demi-siècle le PCR est ancré à Saint-André, c’est le berceau du parti, car c’est ici que nous avons mené nos plus belles batailles. Pendant un demi-siècle, les dirigeants du parti et plusieurs générations de militants PCR ont bâti le capital et l’héritage du parti à Saint-André. Nos perspectives aujourd’hui sont de ressouder la section et rassembler l’héritage du parti, auparavant dispersé, et de rendre notre section active et dynamique. Nous voulons que le parti soit efficace à Saint-André et dans toute l’île ».

Jacky The Seung : « Un cœur de communiste et de militant »

• « Je ressens beaucoup d’émotion à avoir été élu secrétaire de section. Il s’agit d’une grande responsabilité, mais je sais que je ne serais pas seul. Il y a la fidélité et la fraternité avec les militants de la première heure, car face aux pressions, il y a toujours un cœur de communiste et de militant. Cela fait plaisir et chaud au cœur de voir ça. C’est à nous les jeunes, aujourd’hui, de prendre en considération tout ce qui s’est passé et de porter le drapeau du PCR. Nous allons porter le message du parti dans la population ainsi que les valeurs de notre parti : solidarité, honneur, fraternité, respect envers le peuple réunionnais. J’ai débuté quand j’avais 7/8 ans, aux côtés de mes parents qui militaient pour Raymond Vergès. À l’heure de la reconstruction du parti, nous en attendons beaucoup, car il est important d’être à l’écoute des militants. Nous sommes optimistes pour Saint-André et pour le parti. Le PCR a 50 ans, c’est le plus ancien de l’île, il ne peut pas disparaître comme ça ».

JPEG - 22.3 ko

Estephane Béril : « Notre combat ne s’arrêtera pas »

• « Militant PCR depuis des années comme toute ma famille, on a milité du temps de Jean Ramassamy, contre Virapoullé, mais aussi pour le docteur Raymond Vergès, nous avons encore le souvenir et l’histoire de notre parti en tête. Aujourd’hui, la motivation est revenue, car nous nous remettons au travail, aux côtés des vrais militants communistes. Notre combat ne s’arrêtera pas. Nous sommes très optimistes, car ce sont les vrais militants PCR qui sont avec nous, ils ne sont pas achetés, mais là pour la cause ».

JPEG - 28.5 ko

Jean-René Damour : « Nous sommes décidés, car le parti a un programme pour La Réunion » 

• « Je vote PCR depuis que j’ai l’âge de voter. Mon père était au parti et moi aujourd’hui. On refonde la section suite aux nombreux problèmes que nous avons dans la commune. Nous sommes décidés, car le parti a un programme pour La Réunion : santé, logement, emploi… Dans ma famille, nous sommes amoureux des Vergès du docteur aux enfants comme Laurent qui a été candidat à Saint-André. C’est surtout pour les hommes qu’ils sont, porteurs d’un message pour le peuple réunionnais ».

Jean-Paul Ciret : « Face au contexte actuel, nous avons besoin du PCR »

• « La reconstruction de la section est quelque chose d’exceptionnel parce qu’à Saint-André, le PCR sort de loin. On a eu très peur que le parti disparaisse à Saint-André, mais c’est mal connaître les camarades de Saint-André, car il y a eu un petit groupe qui s’est dit ce n’est pas possible. Nous avons l’impression de revivre avec la création de cette section. Nous remercions tous les camarades présents, notamment ceux venus de toute l’île et de la direction provisoire du parti. Face au contexte actuel, nous avons besoin du PCR. Il s’agit aussi pour moi d’un retour après des ennuis de santé depuis 2005, et non d’un désaccord avec le parti ».

Adrien Larivière : « Je suis heureux de voir cette nouvelle section se mettre en place »

• « Je suis heureux de voir cette nouvelle section se mettre en place. Je remercie tous les camarades présents, ceux de Saint-André, mais aussi de toute l’île et notamment la présence du secrétaire général, Élie Hoarau. Le parti a toujours été présent à Saint-André, depuis Raymond Vergès à l’ensemble des dirigeants du parti, de Paul, Laurent, Claude, Pierre, mais aussi Élie ».

Olivier Armougom : « Je suis de la génération Laurent Vergès »

• « Je suis fier d’être communiste et je n’ai pas peur de le dire. Il y a aujourd’hui beaucoup de travail à faire, mais la volonté est là pour recréer cette section à Saint-André. On a battu la droite ici, on pourra refonder une section active ici même ».

Propos recueillis par Céline Tabou


Kanalreunion.com