Actualités

ATR-FNAUT : « Lurel nous coupe les ailes »

Visite ministérielle après le passage de Bejisa

Témoignages.re / 4 janvier 2014

ATR-FNAUT affirme que la visite du ministre des Outre-mer est une opération de communication. Les renforts venus de France « sont une insulte à la capacité des Réunionnais à panser eux-mêmes leurs plaies et remettre leur pays sur pied ; a fortiori dans le contexte de chômage que nous connaissons en ce moment ». Voici le détail de la lettre devant être remise à Victorin Lurel pendant son séjour.

JPEG - 85.5 ko
L’état de ce panneau publicitaire donne une idée de la catastrophe prévisible si jamais Didier Robert arrivait à lancer le chantier de la nouvelle route du littoral.

Il est sidérant de voir le passage du cyclone Bejisa utilisé à des fins de communication gouvernementale. Les envois de renfort militaire ou civil – comme autant d’opérations à grand spectacle – sont une insulte à la capacité des Réunionnais à panser eux-mêmes leurs plaies et remettre leur pays sur pied ; a fortiori dans le contexte de chômage que nous connaissons en ce moment.

Cette tapageuse sollicitude post-cyclonique est d’autant plus suspecte que le gouvernement vient d’accorder à la Région des dérogations pour « détruire » notre environnement, notre faune et notre flore, dans le but de construire la pharaonique NRL en mer. Derrière le cirque médiatique, nos gouvernants ont en réalité bien peu d’intérêt pour la protection de notre patrimoine.

Enfin, la destruction d’une ligne haute tension (HT) par le cyclone Bejisa démontre à l’opinion que les calculs des plus savants ingénieurs peuvent être tenus en échec par la puissance des éléments et l’usure du temps. En effet, tout comme la mirifique Route en mer, la ligne HT avait été étudiée pour résister aux pires cyclones. Et chacun peut voir ce qu’il en est aujourd’hui. Pour la route en mer, ce sera la même chose.

En conséquence, ATR-Fnaut, association responsable, attire une nouvelle fois l’attention du gouvernement sur ce projet conçu contre tous les appels à la prudence des associations et des scientifiques, et contre tous les enseignements tirés de la connaissance du pays, pour qu’il soutienne des projets terrestres avec TCSP.

Pour ATR-Fnaut,
Bruny PAYET


Kanalreunion.com