Actualités

Au cœur du PCR : l’engagement désintéressé

La Réunion dans Témoignages

Témoignages.re / 12 juin 2013


À partir de 1962 et pour près de 10 ans, le Parti communiste réunionnais n’avait plus un seul élu. Et pourtant, c’est durant cette période qu’il a réussi à se renforcer considérablement. En face, le pouvoir parisien et ses complices avaient tous les moyens de répression possible pour combattre le PCR. Parce qu’il était communiste, un camarade comme Alfred Leveneur est resté plus d’un an en prison sans jugement. C’était un militant qui était sans doute bien loin de revendiquer une place d’élu, un poste de fonctionnaire ou tout autre avantage.

La prison, les coups et le chômage, c’était la menace permanente comme prix de l’engagement. Sachant cela, des Réunionnais n’ont pas hésité à s’engager pour leur peuple, car ils étaient convaincus, et ils avaient la fermeté idéologique nécessaire pour résister.

C’est pour cela qu’à La Réunion, les communistes sont apparus comme les authentiques défenseurs des libertés. Car en échange de ce combat difficile, ils ne demandaient rien.

M.M.


Kanalreunion.com