Actualités

Aucun communiste ne sera au service du "JIR" pour tuer son parti

Le respect des principes

Témoignages.re / 16 décembre 2011

Dans son édition d’hier, le Journal de l’île a continué son offensive contre le PCR. Ce n’est pas la première fois que le journal de l’immeuble Cadjee tente de détruire le Parti communiste réunionnais, mais il a toujours échoué, et il est en train de perdre une nouvelle fois la bataille. Car les communistes respectent leurs principes qu’ils ont adoptés au Congrès. Aucun communiste ne sera au service du "JIR" pour tuer son parti.

Hier encore, le "Journal de l’île" a publié plusieurs articles pour encourager les communistes à ne pas respecter les décisions votées à l’unanimité par le Congrès du PCR. On comprend l’attitude du "JIR", dont l’objectif depuis 50 ans est de détruire le Parti communiste réunionnais. Comme par le passé, il utilise des membres du PCR pour atteindre son but.
Rappelons que le Congrès du PCR est l’émanation de tous ses adhérents. Toutes les sections élisent des délégués qui vont ensuite participer au Congrès.
Lors de son dernier Congrès l’an passé à Saint-Louis, le Parti communiste réunionnais avait rappelé plusieurs principes et voté des décisions concernant notamment le rôle de l’élu et la désignation des candidats. Ce vote, c’est celui de l’émanation de tous les adhérents, c’est-à-dire la base du Parti.
Le Congrès est aussi le moment où le PCR élit sa direction, le Comité central, puis le secrétaire général. Cette direction issue du Congrès est qualifiée par le "JIR" de « caciques ». Décidément le journal de l’immeuble Cadjee persiste à vouloir ignorer le fonctionnement démocratique d’une organisation politique, ainsi que la légitimité de sa direction.
À voir les réactions dans le peuple réunionnais et son parti communiste, les coups portés par le "JIR" sont loin d’atteindre son objectif. Ce journal se lance alors par dépit dans des attaques abjectes (voir encadré). Le “JIR” en train de perdre une bataille, car les communistes respectent leurs principes, aucun communiste ne sera au service du "JIR" pour tuer son parti.
Dans les jours à venir, "Témoignages" va continuer à publier les décisions adoptées par le Congrès du PCR, pour bien montrer ce que le "JIR" veut que les communistes ignorent, dans sa volonté de détruire le Parti communiste.


Retour des vieilles méthodes au "JIR"

Le "JIR" a poursuivi hier son tour des circonscriptions avec à l’ordre du jour la nouvelle seconde circonscription. Cette dernière se compose de deux communes, Le Port et La Possession, et trois cantons d’une autre, Saint-Paul.
À en croire le "JIR", les deux maires des deux seules communes entièrement comprises dans la circonscription, Roland Robert pour La Possession, et Jean-Yves Langenier, pour Le Port, sont qualifiés de candidats « peu crédibles ». Même jugement pour Michel Séraphine, élu député suppléant de l’ancienne seconde circonscription. Pourtant en 2007, quand les électeurs ont voté aux législatives, la majorité a glissé dans l’urne un bulletin sur lequel figurait le nom de Michel Séraphine.
À en croire le "JIR", la seule candidature crédible est celle de la députée sortante de la circonscription désormais divisée en deux nouvelles : deuxième et septième. Le "JIR" la voit même déjà candidate dans la nouvelle 2è circonscription. Pourtant le "JIR" n’ignore pas comment les candidats à des élections sont désignés par le PCR. Samedi, comme tous les autres médias, il a été destinataire d’un communiqué signé par Élie Hoarau rappelant ces règles : propositions des sections et choix de la direction du parti.
N’oublions pas que dans le passé, le "JIR" a toujours utilisé des membres du PCR pour tenter de détruire le Parti. Alors, où se trouve le complot ?


Abject

Hier, dans le même journal, le "JIR" a publié un édito pour attaquer Maurice Gironcel, présent à l’hommage à Thérèse Damour.
Thérèse Damour est un compagnon de route de Maurice Gironcel. Dans la fidélité de ses luttes, plusieurs membres de la famille de Thérèse Damour étaient présentes vendredi au meeting de Maurice Gironcel. Rien donc d’étonnant à ce que ce dernier participe à l’hommage rendu par la commune.
Mais d’après le "JIR", Maurice Gironcel s’est imposé accompagné de « gros bras », veut « écraser » l’actuelle première magistrate et « avaler » Daniel Alamélou : voilà le procédé abject utilisé par le "JIR" pour attaquer le parti.


Kanalreunion.com