Actualités

Autonomie énergétique : la régression à cause de la Région

La Réunion est maintenant à la traîne

Manuel Marchal / 12 juin 2015

Prévue pour 2025 sous la mandature de Paul Vergès, l’autonomie énergétique de La Réunion n’est plus à l’ordre du jour. La Région annonce timidement une autonomie électrique pour 2030-2035, soit un léger retard par rapport au droit commun. Les Réunionnais n’ont pas fini de payer du pétrole et du charbon, parce que les projets de l’autonomie énergétique ont été supprimés par Didier Robert.

JPEG - 50.1 ko
Didier Robert lors de son discours hier. Il a choisi de stopper le chantier du tram-train et de donner la priorité à la route. La Réunion a régressé.

L’inauguration de la ferme photovoltaïque Bardzour d’AKUO hier au Port a servi de support à une table-ronde sur l’énergie. Ont pris la parole le président d’AKUO, deux fonctionnaires de la Région, le directeur régional d’EDF, le dirigeant de la société responsable du projet SWAC, Didier Robert et Manuel Valls.

Les deux administratifs de la Région Réunion qui ont décrit la politique de la collectivité en la matière. Ils ont confirmé une régression sous la mandature de Didier Robert : l’abandon d’une date pour l’objectif d’autonomie énergétique, et une autonomie électrique en 2030. Selon eux, la responsabilité en incombe au secteur du transport. Intervenant quelques instants plus tard, Didier Robert a même été encore plus loin dans le recul ; 2030-2035.

Cette échéance ne sera en rien un exploit. Manuel Valls a en effet souligné que l’ambition du gouvernement, c’est l’autonomie énergétique des îles en 2030. La Réunion n’est donc pas en avance par rapport à la France, et sera en grande difficulté pour appliquer ce qui est prévu.

Rappelons qu’avant l’arrivée de Didier Robert à la tête de la Région Réunion, Paul Vergès avait mis en œuvre une politique plaçant La Réunion sur la voie de l’autonomie énergétique pour 2025, avec les outils nécessaires. La Région avait créé l’ARER, une association pilotant ce projet. Elle avait lancé le PRERURE, feuille de route vers l’autonomie énergétique. Des projets comme le tram-train, la centrale photovoltaïque de la route des Tamarins, l’énergie thermique marine devaient amplifier la dynamique pour concrétiser l’autonomie énergétique. Tous ont été cassés par Didier Robert qui favorise les importations de pétrole avec son projet de route en mer. Le résultat est là aujourd’hui. La Réunion a régressé et ce sont les Réunionnais qui paient la facture.


Kanalreunion.com