Actualités

Bilan de Didier Robert : gaspilleur d’argent public

Conférence de presse de Terla

Témoignages.re / 6 novembre 2015

Le mandat de Didier Robert à la tête de la Région Réunion a vu l’arrivée des dépenses inutiles.

« On a pu voir la multiplication des embauches politiques avec des élus de municipalités de droite employés au cabinet ou ailleurs à la Région », indique Maya Césari. Les dépenses de personnels sont passées de 60 à 120 millions, avec le recrutements de centaines de contractuels. Didier Robert, c’est le doublement des frais de bouche et des frais de mission, sans que les bénéficiaires des missions ne soient tenus de faire un compte-rendu aux autres élus en Commission permanente.

Autre gaspillage : « le passage de plusieurs associations en SPL, qui permettent aux présidents de ces sociétés d’être rémunérés, or tous les présidents de SPL sont des élus de la Région, et la rémunération ne subit pas l’écrêtement ». Le plus gros exemple est celui de Maraïna. Cette SPL était très fortement déficitaire pendant 3 ans, ce qui n’a pas empêché Didier Robert de s’octroyer un salaire de 8000 euros par mois quand il était président de cette structure.

Les dépenses pour l’IRT (Ile de La Réunion tourisme) ont été augmentées : 35000 euros de loyer par mois. Maya Césari note l’achat de la propriété de Montgaillard au-dessus du prix des Domaines, « ça profite à qui ? », ainsi que la location a un prix élevé de la Maison des grands chantiers au Barachois, toujours vide de public, mais qui rapporte un bon prix à son propriétaire.


Kanalreunion.com