Actualités

Bonne réunion chez l’habitant à La Rivière des Galets

Section communiste du Port

Témoignages.re / 26 avril 2013

Les réunions chez l’habitant sont souvent des moments privilégiés où les participants peuvent échanger idées et points de vue, avec en ligne de mire toujours le bien commun, à savoir l’avenir de La Réunion, l’avenir pour les jeunes, la création d’emplois et le développement. Ce fut le cas mercredi soir, à La Rivière des Galets, où une quarantaine de personnes s’étaient rassemblées, en présence de Jean-Yves Langenier.

JPEG - 88.6 ko
Les réunions chez l’habitant — comme ici à La Rivière des Galets — donnent l’occasion de réfléchir ensemble aux problèmes, à ses causes et aux solutions à apporter.

Que le maire du Port ait décidé — comme il l’avait dit en 2008 — d’assurer sa relève en passant le relais à une équipe renouvelée, cela a été bien compris et respecté par tous les camarades présents sans exception. Ce respect de la décision de Jean-Yves Langenier s’est accompagné (comme cela avait été le cas dimanche au comité de section) de regrets et de remerciements pour ces trente années consacrées à la cité portoise et à sa population. L’évolution, les avancées, voire les métamorphoses de la ville ont été rappelées par les uns et les autres. Et qui est mieux placé pour parler de ce passé à la fois si lointain et si proche que les habitants de La Rivière des Galets ?

Le passé de luttes aussi a revécu l’autre soir au travers des interventions de Jean-Yves Langenier, mais aussi de celles et ceux qui ont repris ses propos. Et la liaison avec le présent était toute trouvée : les luttes sont plus que jamais à l’ordre du jour, luttes nécessaires, luttes incontournables, car les vrais changements ne peuvent venir que de la volonté et de la mobilisation populaire. De sa prise de conscience politique et de son unité.

Ces vérités s’appliquent à toute la population, victime de la situation actuelle. Mais elles concernent tout particulièrement les jeunes. Un bon nombre de jeunes étaient présents mercredi soir à La Rivière des Galets. Et une jeune militante a bien expliqué que les jeunes doivent ensemble trouver les voies et les moyens les mieux adaptés à la lutte qu’ils doivent mener. C’est bien la question des jeunes qui était au centre des préoccupations, au cœur des réalités à changer de notre pays.

A.D.


Kanalreunion.com