Actualités

Bras-Panon : Une liste en adéquation avec la population

Municipales

Céline Tabou / 7 mars 2014

Pour Jeannick Atchapa, la liste présentée ce jeudi 6 mars répond aux aspirations de la population. Une liste d’union avec le Parti Communiste Réunionnais, représenté par sa secrétaire générale adjointe, Ginette Sinapin.

JPEG - 82.5 ko
La confiance du côté de la liste d’union.

A l’occasion d’une réunion d’information, la tête de liste à Bras-Panon a présenté sa liste et son programme, appelé « Ensemble, faisons avancer Bras-Panon ». Une liste paritaire de 33 personnes, où les jeunes ont été représentés, notamment au PCR, avec Stéphane Delort et Christophe Retournat.

L’agriculture, pour le développement de Bras-Panon

Une chose est certaine pour Jeannick Atchapa, il faut du changement à Bras-Panon et « cette liste incarne le changement voulue par la population ». D’autant que « nous avons beaucoup de jeunes issus de sensibilité politique » différentes. En parlant des deux jeunes du PCR, le candidat ne tarit pas d’éloge, « ils symbolisent bien le renouveau du PCR ». Un PCR présent lors de cette réunion d’information et qui a mis l’accent sur l’agriculture.

Ginette Sinapin a expliqué les conséquences de la suppression du quota sucrier et des prix garanti : « Nous seront amener à travailler sur le secteur agricole et avec les agriculteurs, parce que se prépare une catastrophe sans précédent à La Réunion ». « Beaucoup d’agriculteurs seront dans le besoin et devront faire face à un désastre. Il faut aller vers la diversification, afin de donner une alternative aux agriculteurs de Bras-Panon » et de La Réunion, a affirmé Ginette Sinapin.

Une analyse partagée par les Panonnais présents lors de cette réunion. Le programme « rédigé collectivement », a indiqué Jeannick Atchapa, met en avant l’agriculture avec une série de proposition dont « inciter à la diversification et apporter une aide technique à la vente des produits ». Un agriculteur a de son côté ajouté que « la terre est détournée au profit de l’urbain et des élus ». Ce dernier a dénoncé « le détournement des subventions européennes » concernant le déclassement de terrain, dont 1.500 hectares ont changé de statut. Raison pour laquelle, selon lui, l’Union Européenne, veut supprimer ces aides. Il a préconisé « le maintient des terres et la préservation des terrains agricoles ».

JPEG - 59.7 ko
Stéphane Delort et Christophe Retournat.

Pour le changement

Entouré d’une équipe rajeunie et renouvelée à 60% par rapport à 2009, Jeannick Atchapa a expliqué en détails les engagements pris pour les Panonnais. Cinq projets majeurs seront expliqués à la population et 40 propositions sont faite pour le « développement durable » d’une « ville dynamique ».

« On a réussit à bâtir ensemble un projet » à partir d’un « travail collectif. C’est exceptionnel mais cela montre notre état d’esprit dans laquelle nous seront si nous sommes élus ». Il s’agit de « travailler et réfléchir » et « lorsque nous seront élus, nous mettront en place un débat démocratique » et une liberté d’opinion, a expliqué le candidat de La Politique Autrement.

Les cinq projets majeurs sont « Orchidea Park », un parc touristique destiné à mettre en avant l’Orchidée et la Vanille, l’objectif est 100.000 visiteurs par an, « Activ’Jeunes », un plan dynamique d’animation sportive et culturelle mais aussi « Priorité Emploi », l’équipe mettre en place une stratégie d’implantation d’entreprise pour favoriser la création d’emploi.

Autre projets majeurs, « Gramoun’ en Forme », il s’agit là de mettre en place de nouvelles actions et moyens pour la 3ème jeunesse, et enfin « Priorité pour Tous », qui sera un service d’assistance technique et financière pour les porteurs de projets. Un projet qui reflète pour Jeannick Atchapa, « le sérieux, le dynamisme et l’honnêteté auxquels ont droit les Panonnais.

Pour nombre d’entre eux, « en 20 ans, Bras-Panon n’a pas progressé, en fonction de ses possibilités » a indiqué l’un des colistiers. L’objectif de la liste sera de développer la commune afin de profiter pleinement « de ses richesses » pour les entreprises, qui peuvent avoir des avantages fiscaux, des espaces fonciers, des ressources naturelles et des accès routiers faciles, a expliqué le candidat de Bras-Panon, qui veut « clairement battre Gonthier ».

 Céline Tabou 


Kanalreunion.com