Actualités

« Briser les chaines qui nous tiennent. Tout est à nous ! »

Conférence de presse de Jean-Luc Mélenchon

Céline Tabou / 26 mars 2012

A l’occasion d’un point presse avant le début du meeting, Jean-Luc Mélenchon, accompagné de Younous Omarjee, Béatrice Leperlier, Ivan Hoareau et Jean-Hugues Savigny, est revenu sur son programme et les raisons de sa venue à La Réunion.

Le candidat du Front de Gauche a rappelé ses échanges constants depuis des années avec les membres de son Comité de soutien à La Réunion. Il a expliqué comment, « ensemble, nous avons réfléchi à un programme de fond » répondant aux préoccupations de la population. Saluant la composante élargie du Front de Gauche avec le mouvement syndical, l’AJFER et le député européen Younous Omarjee, Jean-Luc Mélenchon a rappelé son attachement à l’Outre-mer, notamment La Réunion, qui n’est pas une Région Ultra-périphérique, mais « une région ultra proche de l’Afrique et des pays de la zone océan Indien ».

Un nouveau modèle de développement

« Ce qui est imaginé à La Réunion est valable pour tout le territoire. Je viens à La Réunion pour parler aux Réunionnais, mais aussi à toute la France. Je propose depuis La Réunion un nouveau projet pour toute la France sur un point ». Il s’agit de tracer une nouvelle frontière axée sur la mer. « La France est le second territoire maritime » qui possède de nombreuses richesses. Ce dernier propose d’exploiter ces richesses par les pouvoirs publics et le peuple, afin d’éviter tout lobbying ou monopole des entreprises. « Pour cela, il faut de nouvelles méthodes, qui n’ont rien à voir avec le colonialisme », car le domaine maritime est « une source infinie d’emplois, de savoir et d’intelligence », notamment à La Réunion, a-t-il expliqué.

Sur la question du développement « endogène », Jean-Luc Mélenchon s’est indigné de la « sarkozyte » faite autour du terme endogène, inventé par Franz Fanon. C’est dans cette optique et « après avoir échangé avec Younous Omarjee (que) nous nous sommes accordés sur un nouveau terme : le développement organique, c’est-à-dire un développement qui procède de soi ».

Évoquant l’autosuffisance alimentaire, l’autonomie énergétique et, entre autres, la coopération avec les pays voisins, le candidat du Front de Gauche a expliqué que La Réunion avait les « savoirs et l’intelligence pour développer en grappe des activités innombrables ».

Céline Tabou

Béatrice Leperlier : « pas la charité, mais la citoyenneté »



Béatrice Leperlier de l’Alliance des jeunes pour la formation et l’emploi à La Réunion (AJFER) a rappelé les luttes menées par son organisation pour l’emploi et la formation, la priorité à l’embauche des Réunionnais et notamment contre le cumul de mandats et contre un système en déclin mené par des dirigeants qui « ne prennent pas la mesure de notre ras-le-bol général et de nos aspirations ». Cette dernière a clairement indiqué : « On ne réclame pas la charité, on réclame notre citoyenneté », ce qui passe par « une société dans laquelle nous pouvons nous épanouir, nous émanciper. Ce que nous voulons, c’est notamment un emploi décent qui nous permette de vivre correctement, de répondre à nos besoins vitaux, de pouvoir se nourrir, se loger, se déplacer, se divertir, construire un projet de vie, un emploi pour notre dignité ».

C.T.

Ivan Horeau : « L’humain d’abord »

Ces déclarations saluées par Ivan Hoarau, pour le message d’espoir adressé aux jeunes « sacrifiés et aux abandonnés de notre société ». Le syndicaliste s’est indigné face à l’ampleur des inégalités à La Réunion : « le système fabrique les inégalités. Les jeunes sont abandonnés, 49% de la population sous le seuil de pauvreté, 29% de chômage, ces inégalités ne sont pas acceptables. Celles-ci ne sont pas la fatalité, mais dues à une politique » qu’il préconise de combattre. « La révolution citoyenne est en marche à La Réunion ». Ce dernier a appelé au développement économique et social, avec « l’humain d’abord ». Ivan Hoarau conclut : « Le vote utile, c’est Mélenchon. Le Front de Gauche est le seul à avoir répondu à nos préoccupations ».

C.T.



Kanalreunion.com