Actualités

BTP : l’impasse du cadre actuel

De nouveaux moyens nécessaires pour répondre aux besoins des Réunionnais

Manuel Marchal / 26 août 2017

Les derniers chiffres du chômage indiquent une nouvelle aggravation de la situation. Cela se confirme notamment dans le BTP, où les conditions sont encore plus difficiles qu’en 2010. Les besoins des Réunionnais sont pourtant énormes. Ils soulignent l’importance d’un cadre adapté pour que notre île puisse avoir les moyens de construire les logements dont les Réunionnais ont besoin.

JPEG - 91 ko
Il faut remonter à 2010 pour une telle mobilisation dans le BTP.

Climat des affaires en hausse, retour de la croissance, augmentation des créations d’emploi : ces indicateurs indiquent que la situation de l’économie s’améliore à La Réunion. Mais dans notre île, le chômage continue d’augmenter. En juillet dernier, 181.680 Réunionnais étaient inscrits à Pôle emploi.

La situation dans le BTP est révélatrice de cette crise. Une interprofession organisera mardi une conférence de presse. « La longue crise d’activité à laquelle est confrontée l’ensemble de la filière BTP à La Réunion a des conséquences désastreuses sur l’emploi et les entreprises du secteur », indiquent les organisateurs. « Les acteurs du BTP réunionnais ont décidé de se réunir et se mobilisent pour alerter sur la situation catastrophique de la filière et l’absence de perspective. En posant les bases d’un travail collectif destiné à répondre à l’urgence des besoins, l’interprofession souhaite une réaction rapide des pouvoirs publics sur ce contexte de crise durable dans le BTP local, dans le but de relancer l’activité et sauver les emplois ».

Pour une nouvelle politique

La politique du gouvernement visant à réduire les subventions aux collectivités va encore accentuer la crise. Elle va obliger les communes notamment à mettre de côté des projets d’investissement ce qui se fera au détriment de l’emploi.

Les besoins des Réunionnais sont pourtant considérables. 30.000 familles vivent dans des logements insalubres. La population de notre île augmentera de 150.000 personnes au cours des 15 prochaines années. Ce sont autant de logements et d’équipements à construire pour suivre la croissance démographique, tout en rattrapant le retard accumulé dans le respect du droit de tous les Réunionnais à un logement décent.

Le travail ne doit donc pas manquer pour le BTP. La crise actuelle est le résultat de décisions politiques et d’un cadre inadapté pour faire face aux défis. C’est dans ce contexte que la revendication de responsabilité portée par le PCR apparaît comme une réponse à la crise. La responsabilité vise à donner les moyens aux Réunionnais de créer des lois et d’adapter celles qui existent. Cela peut notamment s’appliquer dans la politique du logement afin de donner aux Réunionnais la possibilité de produire rapidement les constructions dont ils ont besoin.

M.M.



Un message, un commentaire ?



Messages






  • Le massacre des emplois, ce sont les patrons qui le commettent tous les jours, et ce bien qu’ils bénéficient des aides de l’Etat et des commandes publiques (80 % de leur activité).
    Les travailleurs et leurs organisations auraient bien tort de manifester aux côtés de ces exploiteurs qui ne visent qu’à faire des profits sur le dos de la classe ouvrière, et non à développer l’emploi !

    Article
    Un message, un commentaire ?