Actualités

C’est cela le "changement" ?

Mme Bello confirme sa volonté de combattre le P.C.R.

Témoignages.re / 13 juin 2012

Retour sur le passage hier sur Radio Réunion Première d’une élue qui a préféré trahir le PCR pour un plat de lentilles et qui continue à se poser en victime.

La campagne de promotion des adversaires du Parti communiste réunionnais continue sur les médias officiels. Hier matin, Mme Bello, réélue députée pour la quatrième fois dimanche dernier, a été invitée par Réunion 1ère et elle a confirmé la véracité des mises en garde du PCR durant la campagne électorale.
En effet, une fois de plus elle a mis au centre des échanges son image de soi-disant victime d’un soi-disant acharnement des dirigeants communistes contre elle alors qu’elle a été élue députée trois fois et puis maire avec le soutien du PCR. Or elle a confirmé que depuis une huitaine d’années elle multiplie les attaques contre ce même parti démocratique.

De nouvelles initiatives

À présent, elle annonce que son association, créée pour financer sa campagne, se transforme en parti politique. Et ce mouvement politique préconise déjà des rendez-vous électoraux, qui prouvent à quel point la guerre annoncée ouvertement contre le PCR lors de ces législatives ne concerne pas seulement la question du choix entre deux circonscriptions (la 2e et la 7e).
Avec son parti, Mme Bello annonce ses nouvelles initiatives de division du PCR, avec par exemple des actions contre la municipalité du Port, où elle a pris son suppléant, conseiller municipal, pour éliminer le maire communiste Jean-Yves Langenier. Idem à La Possession, où elle veut s’appuyer sur un groupe de dissidents de la majorité municipale opposés au maire communiste Roland Robert avec le même objectif : attaquer la municipalité.

Indignation des militants communistes

Elle a le même projet à Sainte-Suzanne, où des adversaires du maire communiste Maurice Gironcel lui ont apporté leur soutien et réciproquement. Mais ce n’est là qu’un commencement, puisqu’elle a d’ores et déjà décidé de s’attaquer aux autres municipalités communistes. Et quand dans le même temps Mme Bello exprime son soutien aux candidats socialistes, c’est cela le "changement" qui va être construit ?
Ainsi, toute l’orchestration médiatique pour donner une image positive à une adversaire du PCR confirme les faits constatés depuis une huitaine d’années. Et cela explique l’indignation exprimée depuis dimanche par de nombreux militants communistes dans toute l’île devant cette trahison du peuple réunionnais.

Correspondant


Kanalreunion.com