Actualités

« C’est de Sainte-Suzanne que va repartir l’espoir pour l’avenir de La Réunion »

Assemblée générale de la section PCR de Sainte-Suzanne

Témoignages.re / 25 avril 2013

La section PCR de Sainte-Suzanne tenait hier soir son assemblée générale. Retour sur cet événement.

JPEG - 83.4 ko

La section a reconduit à l’unanimité Martial Turpin à sa direction.

Martial Turpin, secrétaire de section de Sainte-Suzanne a introduit l’assemblée générale de la section à la salle «  Rwa Kaf  », en présence de plusieurs centaines d’adhérents du Parti Communiste Réunionnais. À cette occasion, un bilan des adhésions a été réalisé, ainsi que les perspectives à venir notamment le 8ème Congrès du PCR, qui se tiendra à Sainte-Suzanne, du 28 au 30 juin.

En présence du secrétaire général Élie Hoarau et d’un membre de la direction collégiale, Yvan Dejean, Martial Turpin a évoqué l’urgence de la situation dans la section, le parti et dans l’île. Sur le thème de la reconstruction, Martial Turpin a évoqué les derniers évènements, notamment le respect de la parole donnée des membres du conseil municipal qui ont démissionné lorsque Maurice Gironcel est redevenu éligible. Au-delà des tâches pratiques concernant la section de Sainte-Suzanne (état des adhésions par cellule) et la composition du nouveau bureau de la section. Martial Turpin a été reconduit à l’unanimité secrétaire de la section PCR de Sainte-Suzanne.

« Se mettre au travail »

Maurice Gironcel a indiqué que « la volonté politique et l’ambition d’être plus nombreux pour rajeunir la direction du parti » étaient présentes pour faire avancer les propositions du PCR. « On a un combat à mener pour avancer et gagner, mais ce n’est pas seulement gagner des élections, mais obtenir des avancées sociales », comme cela a été fait par le passé avec la départementalisation, l’égalité sociale, allocation chômage a expliqué Maurice Gironcel, également membre de la direction collégiale.

Ce dernier a pointé du doigt la solidarité « nécessaire entre les camarades, parce qu’on ne gagne pas sans solidarité », ni organisation. « L’organisation est la clé de tout système politique, il faut un programme et une stratégie », mais également « rendre hommage aux anciens ». Maurice Gironcel a évoqué la réalisation d’un film d’une trentaine de minutes, intitulé “Kunta Kinte”, en référence à l’appellation faite de Lucet Langenier, lors de son arrivée à la mairie de Sainte-Suzanne.

Après avoir évoqué les différents projets et l’état de la situation au sien de la section, Maurice Gironcel a rappelé les dates importantes à venir. Le 1er mai correspond à « la lutte des travailleurs » et également le moment d’être solidaires avec les demandeurs d’emploi. Le 10 mai, date de célébration de la reconnaissance de l’esclavage comme crime contre l’humanité, la loi dite « Taubira », est une date importante pour le pays. Cette date sera également l’occasion de célébrer « les 50 ans des enfants de la Creuse, des Réunionnais qui ont été déportés ». Enfin, le 20 mai 2013, Maurice Gironcel a appelé à la mobilisation au côté de l’Alliance des Jeunes pour la Formation et l’Emploi, afin d’exiger la priorité à l’embauche des Réunionnais.

« Un parti construit avec de vrais communistes »

De son côté, Élie Hoarau, secrétaire général du PCR a rappelé les grandes lignes du programme du parti, de l’autosuffisance alimentaire à la création d’un fonds réunionnais de développement, en passant par l’autonomie énergétique et les deux grands services d’aide à la personne et de l’environnement. Ce dernier a rappelé que le prochain congrès sera l’occasion de porter un projet réunionnais. Élie Hoarau a également évoqué les différentes défections de ces derniers mois et indiqué qu’il faut « être fort dans les valeurs du parti. Un parti n’est pas une quelconque association, c’est une organisation avec des valeurs pour attirer les gens  ». Pour cela, a-t-il expliqué « il faut constituer un parti avec de vrais communistes, qui ont le respect de la parole donnée, le respect des valeurs et des règles », mais également des principes du parti.

Car l’objectif est de « mener la lutte chaque jour, ce n’est pas une corvée » que d’aller manifester ou de se mobiliser, mais « un moyen de faire avancer les choses », a expliqué le secrétaire général du PCR. Ce dernier a fait référence aux différents évènements à venir notamment le 26 avril à Saint-Paul, lors de l’inauguration de la permanence du PCR, ainsi que le 20 mai à Saint Denis, afin de soutenir les jeunes dans leur lutte.

Rappelant la situation passée à Saint Suzanne lors de la campagne municipale de 2012, Élie Hoarau a affirmé que « c’est à Sainte-Suzanne qu’on a eu l’alerte, mais heureusement il y a eu un sursaut des camarades de Sainte-Suzanne. Et ceux du parti sont venus (par la suite) de toute l’île pour apporter la solidarité » à Maurice Gironcel et son équipe. Indiquant que le cofondateur du PCR, Paul Vergès avait fait le déplacement à Sainte-Suzanne lors de la campagne pour « soutenir et dénoncer les traites et soutenir la bataille ».

Concernant la situation de Saint-André, Élie Hoarau a assuré qu’il ne doutait pas que « les camarades de Sainte-Suzanne seront présents aux côtés des communistes de Saint-André » pour mener les batailles à venir, comme dans toute l’île. « Il faut tirer les leçons de ce qui s’est passé », a-t-il indiqué. Pour conclure, le secrétaire général du PCR, Élie Hoarau, a affirmé que « c’est de Sainte-Suzanne que va repartir l’espoir pour l’avenir de La Réunion ».

Correspondant

JPEG - 68.7 ko

Assemblée générale de la Section de Sainte-Suzanne, avec plusieurs membres de la direction du Parti invités.

JPEG - 57.9 ko

Martial Turpin, secrétaire de la section.

JPEG - 47.9 ko

Maurice Gironcel : « On a un combat à mener pour avancer et gagner ».

JPEG - 72.5 ko

Élie Hoarau a rendu hommage au travail des camarades de Sainte-Suzanne pour toute l’île.


Kanalreunion.com