Actualités

« C’était un scrutin de tous les dangers »

1er canton de Saint-Louis

Sophie Périabe / 28 mars 2011

Au soir du premier tour, le candidat Claude Hoarau ne partait pas favori. Il n’a pas réussi à inverser la tendance à l’issue de ce second tour des élections cantonales. Cyrille Hamilcaro reste le conseiller général du premier canton de Saint-Louis.

73,30%, c’est le taux de participation pour ce second tour des élections cantonales, contre 54,59% au premier tour. Pour les militants de Claude Hoarau, l’espoir est permis.
Ils étaient plusieurs dizaines à s’être rassemblés à la permanence du candidat communiste pour le soutenir. Mais le résultat des premières centaines n’est pas favorable à Claude Hoarau.
Pour ce dernier, il s’agissait du « scrutin de tous les dangers, car la très grave situation budgétaire léguée par mon prédécesseur nous a amenés à prendre des mesures assez inhabituelles pour une équipe de Direction communiste. Une partie de nos électeurs a voulu nous donner un avertissement ».
Un avertissement qui s’est fait ressentir dès le premier tour de ces élections cantonales, puisque dimanche dernier, Cyrille Hamilcaro devançait Claude Hoarau. « Nous pensions qu’il ne pouvait s’agir que du premier tour, mais le second tour ressemble beaucoup au premier dans ce canton de Saint-Louis », déplore le candidat communiste.
Claude Hoarau note tout de même que le candidat élu est le conseiller général sortant, « il conserve donc son mandat et sera, comme durant les 3 dernières années, un conseiller parfaitement inutile ».

Saint-Louis restera dans le camp du progrès

Par contre, la perte du 2ème canton de Saint-Louis, celui de La Rivière, inquiète davantage le maire de la commune. « Je vais faire, avec mes camarades, une analyse fine des raisons de ce résultat. Saint-Louis ne peut pas se singulariser, après avoir été pendant des décennies un exemple de luttes et de succès, par ce qu’on appelle un virage à droite ».
Le malheureux candidat rappelle qu’à deux reprises à Sainte-Suzanne, « les camarades avaient perdu les Cantonales, Langenier contre De Chateauvieux et Gironcel contre Ramassamy, ils ont su redresser la barre et Sainte-Suzanne est restée dans le camp du progrès, c’est l’objectif que je me fixe à Saint-Louis ».
Le maire de Saint-Louis assure néanmoins tirer tous les enseignements de ce scrutin « s’agissant de la gestion communale » et continuera à être attentif aux préoccupations des familles.

 SP 


Kanalreunion.com