Actualités

Ça bouge partout, sauf à La Réunion

Assemblée unique en Alsace

Manuel Marchal / 4 février 2013

Mis à part Paul Vergès et le PCR, c’est le consensus de la classe politique pour l’immobilisme alors que tout indique que ce système conduit La Réunion vers la catastrophe.

La conspiration du silence, c’est ainsi que les conservateurs de gauche et de droite agissent pour maintenir un ordre archaïque à La Réunion. À bout de souffle, le système en place date de la première partie du siècle dernier, il craque de partout et il ne peut pas régler les problèmes de notre société. Mais cette crise, les représentants du gouvernement et de l’opposition ne la portent jamais au plus haut niveau. C’est le consensus pour l’immobilisme alors que partout les choses bougent.

À La Réunion, ce sont les manifestations des jeunes pour l’emploi. Le système ne peut proposer que 5.000 emplois d’avenir cette année. 80% des jeunes au chômage seront exclus de ces postes.

Ailleurs, face à d’autres problèmes, d’autres élus agissent. C’est notamment le cas en Alsace où trois assemblées décident de fusionner leurs institutions en une seule.

À La Réunion, là où le cadre montre davantage de défaillances qu’ailleurs, seuls Paul Vergès et le PCR militent pour le changement. Il appartient aux Réunionnais d’avoir la responsabilité de régler les problèmes de leur pays. Et c’est dans une collectivité unique que cette responsabilité pourra s’exercer de manière la plus efficace, avec des élus qui auront des comptes à rendre à la population.

M.M.


Kanalreunion.com