Actualités

Camouflages de campagne

L’UMP se cache

Témoignages.re / 8 mars 2011

« La Réunion en confiance », le « Nouveau Centre », etc., derrière ces labels, les candidats de Sarkozy, appuyés par Didier Robert.

La Réunion est sans doute la Région de la République où le rejet de Nicolas Sarkozy et de sa politique s’exprime le plus fortement et le plus clairement. Lors du second tour des élections présidentielles, le candidat de l’UMP ne recueillit qu’environ 37% des suffrages. Les représentants du Président de la République le savent et tentent, lorsque cela les arrange, de faire oublier leur appartenance à l’UMP ou à la majorité présidentielle.

Ainsi, Didier Robert avait déchiré sa carte de l’UMP devant les caméras et créé un parti prétendument détaché de la Direction parisienne de l’UMP : « Objectif Réunion ». Quelques semaines plus tard, il entrait à la Direction nationale de l’UMP, parrainé par Xavier Bertrand, un proche de Nicolas Sarkozy. Pendant la campagne régionale, il se dissimulait derrière des labels différents : « L’Union », puis, déjà, « La Réunion en confiance ». Pourtant, il n’a pas quitté Nicolas Sarkozy d’une semelle pendant la visite officielle de ce dernier. Une fois élu, il s’est rué à Matignon faire allégeance à François Fillon. Député, il a voté tout ce que lui demandait le gouvernement : coupes dans les budgets, « rabotages », casse des retraites et lois racistes contre les Roms. A l’approche des Cantonales, « La Réunion en confiance » reprend du service ; dans les médias, les responsables de l’UMP réunionnaise font à nouveau mine de se disputer. Mensonges et diversions : la presse nous apprend que la liste « La Réunion en confiance » a bien été validée à Paris.

D’autres sigles servent de déguisement aux relais de Nicolas Sarkozy à La Réunion : ainsi, l’étiquette « Nouveau Centre », partagée par Stéphane Fouassin et Cyrille Hamilcaro, dissimule mal des fidèles suiveurs de l’UMP. Avec Cyrille Hamilcaro, le vernis craque d’ailleurs très vite : en réunion, le candidat Nouveau Centre du premier canton de Saint-Louis ne peut s’empêcher de vanter la politique du Président de la République… et même sa politique fiscale !

Les candidats de Nicolas Sarkozy savent que les Réunionnais, comme les autres citoyens de la République, vont sanctionner l’UMP le 20 mars prochain. C’est pourquoi ils tentent de se dissimuler derrière des étiquettes diverses. Electrices et électeurs, ne vous y trompez pas ! Voter « La Réunion en confiance » ou « Nouveau Centre », c’est voter Sarkozy. Le 20 mars prochain, sanctionnons-les et donnons un coup d’arrêt à la politique de casse sociale.


Les camouflés de l’UMP soutiendront Sarkozy en 2012

Tous les candidats de l’UMP qui avancent camouflés, ils seront là l’an prochain pour vanter la politique de Nicolas Sarkozy, nous pouvons prendre les paris !
Didier Robert a déclaré que sa liste de 25 candidats a été validée par Paris, c’est donc bien la direction nationale de l’UMP qui est derrière tout ça. L’UMP avance donc ses pions dans la perspective de la présidentielle de 2012, et ceux qui sont candidats sous des étiquettes de diversion seront l’an prochain les plus fervents soutiens de Nicolas Sarkozy à La Réunion.


Rester neutre, c’est favoriser l’UMP

À La Réunion, le PS et le PCR ont signé un accord de désistement républicain en faveur du candidat le mieux placé après le premier tour. Cette décision vise à ne laisser aucune chance à l’UMP.
Mais un parti a décidé de ne pas s’associer à cette démarche. La présidente des Verts-Réunion a dit que son parti ne donnera pas de consigne de vote pour le second tour.
Cela veut dire que si un second tour oppose un représentant du camp du progrès à l’UMP, la direction des Verts-Réunion appelle à rester neutre. Dans la situation très grave que nous connaissons, il n’est pas possible de rester neutre, car c’est favoriser l’UMP.


Le 20 mars, pas une voix pour les candidats de l’UMP camouflés
Le 20 mars, votons pour les candidats du camp du progrès


Kanalreunion.com