Actualités

Catherine Gaud : « nous allons gagner, car nous sommes la seule liste à mettre l’éthique en avant »

Conférence de presse de Pour une Réunion nouvelle

Témoignages.re / 4 décembre 2015

L’élue régionale est revenue sur ce qui distingue la liste Pour une Réunion nouvelle de ses concurrentes.

JPEG - 71.7 ko
Catherine Gaud

Catherine Gaud a pris la parole en tant que principale opposante et résistance à Didier Robert, représentante de la société civile et fondatrice de Terla.

« On peut s’interroger sur le respect des personnes et à partir de quelle information elles peuvent se faire une opinion », dit-elle en préambule avant de constater que « Didier Robert se conduit dans la campagne comme tout au long de la mandature, avec des actions impardonnables, méprisables, honteuses ».

C’est tout d’abord la manipulation, avec les sondages. Puis la propagande avec les moyens de la Région. Un site du Conseil régional qui ne donne que les informations que Didier Robert veut bien donner.

« Les pressions exercées sur les Réunionnais sont infâmes et se produisent sur des gens en vulnérabilité », indique la candidate de Pour une Réunion nouvelle. C’est par exemple les emplois verts, « obligés de monter dans les bus pour aller à une manifestation de Didier Robert, sinon leur journée n’était pas payée et ils étaient inscrits sur une liste ».

L’opinion politique d’un dirigeant d’association est devenu un critère d’attribution d’une subvention.
Catherine Gaud s’élève contre « les pressions sur les personnels de la Région, nombreux ont été placardisés, humiliés. On leur a retiré leurs tâches ». Ces mesures ont provoqué des tentatives de suicide.

Non au pouvoir de l’argent

« Cette façon d’être en abus de situation dominante sur des gens vulnérables, ce sont des méthodes que l’on ne peut plus accepter ».

L’élue note aussi le refus de donner aux élus de l’opposition les documents auxquels ils avaient droit. « Il ne faut plus jamais que cette façon de faire se reproduise ».
Elle indique également que sur la liste de Didier Robert figurent des personnes dont la structure a reçu des subventions de la Région Réunion. Ce sont la chambre de commerce et d’industrie et la chambre des métiers. C’est également le cas de la 8e de la liste des sortants, la patronne de la Saga du Rhum, une institution dont la Région est devenue actionnaire du capital à hauteur de 20 %. « Certains élus de l’opposition sont passés en cours de mandat dans la majorité et ont été récompensés par des missions, des voyages et des avantages matériels ».

Autrement dit, « ce qui est important pour Didier Robert, c’est le pouvoir de l’argent ».
« Nous allons gagner, car nous sommes la seule liste qui met en avant outre le programme l’éthique en politique et sur les actions », souligne Catherine Gaud, « nous allons rendre des comptes mensuellement aux Réunionnais. Aucune liste n’a fait cette proposition. Nous souhaitons informer, écouter et traduire en actes ».

« La Région de tous les Réunionnais »

Pour une Réunion nouvelle est également la seule liste à avoir répondu favorablement à la demande de la Fédération réunionnaise d’addictologie, qui souhaite une hausse de l’octroi de mer sur l’alcool pour contrer les ravages de l’alcoolisme à La Réunion. « Nous allons être une équipe de personnes compétentes, humbles, modestes, au service des Réunionnais et pas leur chef. Voilà pourquoi notre dynamique de campagne marche si bien », poursuit-elle, « nous voulons être la Région de tous les Réunionnais ».

« Pragmatiques, simples, honnêtes, nous sommes les seuls à ne pas avoir promis des dizaines de milliers d’emplois ou de logements », dit-elle, « on s’occupera des vraies préoccupations des personnes, c’est le logement, donner du travail pérenne aux Réunionnais en soutenant les petits chefs d’entreprise, commerçants, agriculteurs. Nous allons nous occuper de l’éducation, de la santé, du développement durable de La Réunion, développement dans l’océan Indien. Nous allons sur un programme au long cours, on est là pour préparer La Réunion de demain, c’est le devoir de la Région. Ce qui sera pourvoyeur de vote sera notre honnêteté. Nous voulons une Réunion humaine, fraternelle, solidaire où chaque personne est importante ».

Personne ne regardera l’électeur dans l’isoloir

« Nous sommes dans ce rêve que nous souhaitons concrétiser », ajoute la conseillère régionale.
Et de conclure : « cette Réunion-là ne doit pas appartenir aux menteurs… le citoyen doit retrouver tout son pouvoir. Personne ne regardera l’électeur dans l’isoloir, et il va s’exprimer dans l’urne et c’est pour cela que nous arriverons en tête ».


Kanalreunion.com