Actualités

« Chacun peut faire son action pour soutenir Jean-Luc Mélenchon »

Conférence de presse du Comité Mélenchon

Témoignages.re / 7 avril 2012

À l’occasion d’une conférence de presse, le Comité de soutien de Jean-Luc Mélenchon a détaillé certains points du programme du candidat du Front de Gauche. Parmi lesquels la lutte contre la pauvreté, saluée et réaffirmée par Jean-Hughes Ratenon, la politique étrangère développée par Bruno Guigue et la question des salaires par Didier Le Strat.

Également présent, l’Alliance des Jeunes pour la Formation et l’Emploi à La Réunion, par la présence de Béatrice Leperlier et d’autres membres de l’organisation, ainsi que les représentants de l’Alliance des Réunionnais Contre la Pauvreté (ARCP) avec Brigitte Malet et Éric Parlier.

Lutter contre la pauvreté

Cette conférence de presse avait pour objectif de dénoncer la venue de Nicolas Sarkozy qui « a insulté la population réunionnaise en parlant d’assistanat. Nicolas Sarkozy parle d’assistanat seulement quand il vient parler à l’Outremer, c’est scandaleux et insultant », a déclaré Ivan Hoarau, président du comité de soutien.
Ce scandale a également été dénoncé par Jean-Hughes Ratenon, ce dernier a démontré la volonté de Jean-Luc Mélenchon de mettre en place une politique économique et sociale destinée à réduire la pauvreté, notamment à La Réunion, où 49% de la population vit sous le seuil de pauvreté. Le président de l’ARCP a expliqué que Jean-Luc Mélenchon propose des mesures destinées à mettre « L’Humain d’abord ! », en accordant des droits fondamentaux à la population. Dans les domaines de la santé avec le remboursement à 100% des médicaments et la gratuité, « ce la va permettre à des personnes âgées de se soigner », le logement, la vie chère. Ce dernier a conclu : « Nous sommes en communion avec le programme de Jean-Luc Mélenchon, d’où notre soutien ».

Réduire les inégalités et donner une nouvelle politique extérieure

Par la suite, Didier Le Strat, professeur à la retraite, a expliqué que seul Jean-Luc Mélenchon avait posé les questions de fond, notamment sur la question des salaires. « Qui peut vivre avec moins de 1.700 euros par mois alors que l’argent est là et qu’il suffit de le redistribuer. Il y a 200 milliards d’euros qui sortent de la poche des gens et qui sont envoyés directement aux grandes entreprises et au grand capital ». Le partage des richesses mis en avant par le Front de Gauche est donc possible, explique ce dernier. Selon, lui, « il faut rendre à ceux qui produisent les richesses de notre pays ». De même, la fiscalité est créateur d’inégalité, démontrant à travers une série de schémas, Didier Le Strat a expliqué que les plus riches payaient moins d’impôt que les plus pauvres : « les personnes qui touchent de 0 à 1.700 euros brut par mois paient 50% d’impôt sur le revenu, ceux qui touchent entre 1.800 et 4.000 euros, 40% d’impôt, contre 32% pour ceux dont les salaires sont de plus de 63.000 euros. Cette fiscalité crée d’importantes inégalités ».
Pour conclure cette conférence de presse, Bruno Guigue, politologue et essayiste a mis en avant les propositions du Front de Gauche en matière de politique extérieure. « Le Front de Gauche est le seul à proposer le retrait de la France d’Afghanistan », dans une guerre qui sert principalement les intérêts impérialistes des États-Unis. De même, Jean-Luc Mélenchon a annoncé le retrait de la France à l’OTAN, « on se retire de l’OTAN et de l’Alliance Atlantique, c’est la première fois qu’un homme politique dit que l’on sortira de cette alliance sans sens, si ce n’est l’asservissement de la France dans la politique impérialiste des États-Unis », a expliqué Bruno Guigue. Ce dernier a salué la politique de promotion de l’Organisation des Nations Unies (ONU) qui est « la seule organisation internationale légitime, qui a droit de sanction. La promotion de l’ONU se fera également par la reconnaissance immédiate de la Palestine, car l’occupant soit négocier avec l’occupé et non l’inverse », a conclu le politologue.

Céline Tabou


Kanalreunion.com