Actualités

Chômage : 28.000 demandeurs d’emploi en plus en 5 ans

Bilan catastrophique du gouvernement sortant et de sa majorité parlementaire

Manuel Marchal / 26 mai 2017

Au cours des 5 dernières années, le chômage a continué à augmenter à La Réunion. En avril 2012, 153.130 personnes étaient inscrites à Pôle emploi, elles étaient 181.170 en avril 2017. Ce bilan du gouvernement, c’est aussi celui des députés qui étaient dans sa majorité.

JPEG - 68.3 ko

Depuis l’élection de François Hollande en 2012, ce dernier et ses différents Premiers ministres avaient dit faire de la lutte contre le chômage leur principale priorité. Lors de leurs venues respectives à La Réunion, François Hollande, président de la République, et Manuel Valls, Premier ministre, avaient placé l’emploi comme sujet principal dans leurs programmes et discours. La publication des chiffres de Pôle emploi mercredi par la Direction du Travail donnent la possibilité d’évaluer le résultat des politiques menées dans ce domaine au cours de ces 5 dernières années.

En avril 2017, 181.170 Réunionnais étaient inscrits à Pôle emploi, ils étaient 153.130 en avril 2012. L’augmentation est donc incontestable. Durant cette période, l’État a injecté à La Réunion plus d’un milliard d’euros au titre du traitement social du chômage qui comporte notamment les emplois aidés. À cela s’ajoute des centaines de millions d’euros de défiscalisation, avec en particulier la création du crédit impôt compétitivité emploi (CICE). Ces mesures ont permis à La Réunion d’être une région dynamique en termes de créations d’emploi. Mais cela n’a pas suffi et le chômage continue d’augmenter.

Ce bilan catastrophique est à mettre au crédit du gouvernement sortant et des députés qui l’ont soutenu. Pour le faire oublier, plusieurs d’entre eux changent d’étiquettes pour ce scrutin. Soit ils ont été investis par le PS et le cachent en se prétendant candidats en leur nom, ou alors, comme Monique Orphé, ils ont obtenu l’investiture de République en marche.

Les projets du nouveau pouvoir ne remettent pas en cause la politique de l’emploi de ces dernières années. Les emplois aidés et la défiscalisation sont toujours là.

Pour sortir de cette crise, le PCR propose une nouvelle politique qui n’a jamais été tentée à La Réunion : la responsabilité. Au lieu de décliner à La Réunion des politiques mises au point pour la France, il s’agit de donner aux Réunionnais la possibilité d’élaborer et de mettre en œuvre des décisions qui s’appliquent spécifiquement à La Réunion. Le PCR fait plusieurs propositions qui sont portées par ses candidats aux élections législatives, Julie Pontalba, Max Banon et Gilles Leperlier. C’est notamment la création de deux grands services dans l’environnement et l’aide à la personne, un nouveau système de recrutement dans la fonction publique pour que les Réunionnais puissent à compétence requise bénéficier des postes disponibles, l’obligation de publier toutes les offres d’emploi à Pôle emploi.

M.M.


Kanalreunion.com