Actualités

Christian Estrosi ministre de l’Outre-mer ?

Incroyable mais vrai

Manuel Marchal / 26 octobre 2012

Comment un gouvernement socialiste peut-il assurer le triomphe de l’UMP ? Le représentant d’un candidat à la présidence de l’UMP arrive aujourd’hui à La Réunion et il a un programme digne d’un ministre de l’Outre-mer. Il va même participer à l’inauguration du dispositif de réception de données satellites à Saint-Pierre.

JPEG - 65.8 ko
Photo d’archives de la visite en 2007 de Christian Estrosi.

Nous sommes en 2007. Nicolas Sarkozy vient d’être élu. Il nomme un Premier ministre qui compose un gouvernement. Dans cette équipe figure Christian Estrosi, secrétaire d’État chargé de l’Outre-mer. Les 4 et 5 octobre 2007, il est en visite à La Réunion, il rencontre les collectivités et participe à un événement organisé par le gouvernement : le Grenelle de l’Environnement.

Cinq ans plus tard, Christian Estrosi est de retour à La Réunion. Et comme en 2007, il a un programme bien chargé. Après la Région, rencontre avec EDF, GERRI, l’ADEME notamment, puis déjeuner avec des patrons.

Le point d’orgue, c’est l’inauguration du SEAS OI de Saint-Pierre. La station de Surveillance de l’environnement assistée par satellite sera en effet le lieu d’une cérémonie organisée par la Région, en présence des plus hautes autorités de l’État en poste à La Réunion.

Avec un tel programme, c’est à se demander si Christian Estrosi n’est pas ministre de l’Outre-mer…

Officiellement, Christian Estrosi n’est là que pour faire campagne pour François Fillon, candidat à la présidence de l’UMP, parti de l’opposition en France. Pourtant, sa visite est digne d’un ministre et des moyens publics seront mis à la disposition d’un dirigeant de l’UMP pour faire sa publicité.

Christian Estrosi pourra en effet apparaître comme un responsable politique sensible aux questions environnementales, posant à côté d’un Didier Robert qui fait des campagnes de publicité pour se racheter une virginité dans ce domaine (voir encadré).

Le plus surprenant dans cette affaire, c’est que le Parti socialiste français a succédé à l’UMP à la tête du gouvernement en France. C’est donc le PSF qui a aujourd’hui la responsabilité de l’État. Manifestement, des moyens de l’État vont permettre d’assurer une meilleure visibilité à l’UMP. Il est clair que si la visite de Christian Estrosi s’était limitée à des rencontres avec des militants UMP et à un meeting, elle aurait été moins productive pour le principal parti d’opposition au gouvernement en France.

Cela amène à se demander comment un gouvernement socialiste peut-il assurer le triomphe de l’UMP ?

 M.M. 

L’UMP aggrave la pollution de La Réunion

Croire en effet que l’UMP défend l’environnement à La Réunion fait doucement sourire. Il suffit de se rappeler que les premières décisions de Didier Robert ont été de supprimer la géothermie, une source d’énergie renouvelable, et d’arrêter le chantier du tram-train électrique au prétexte de le remplacer par 2.000 bus en site propre sur toute l’île. 30 mois plus tard grâce à l’UMP, La Réunion n’a jamais eu autant d’automobiles, une des principales sources de pollution du pays.
Les nouveaux écolos

Mardi dernier, l’inauguration de l’Observatoire de la haute atmosphère du Maïdo s’est faite sans le principal artisan de cette réalisation, Paul Vergès, président de l’ONERC. Invitée pour sa part, Mme Bello a pu profiter de la tribune offerte par la Région UMP pour faire sa promo à quelques jours d’une échéance importante pour elle.
Aujourd’hui, l’histoire va sans doute se répéter, avec l’inauguration du centre de réception des données satellite à Saint-Pierre. Outre les représentants de l’État et des chercheurs sont annoncés ceux de la Région UMP, mais pas Paul Vergès, celui sans qui tout cela n’aurait pu se faire.

Ce sectarisme est très particulier. Car quand Didier Robert était conseiller régional entre 2004 et 2007, il n’a jamais été pour la politique qui a permis de réaliser ces deux centres scientifiques. Mais pour inaugurer devant les caméras, le président de la Région devient un néo écolo.


Kanalreunion.com