Actualités

Claude Hoarau annonce son plan de redressement financier

Saint-Louis

Sophie Périabe / 26 août 2010

Au vu de la situation budgétaire difficile à Saint-Louis, le maire Claude Hoarau a présenté hier son plan de bataille pour arriver à un retour à l’équilibre financier d’ici 2013. La population devra mettre la main à la poche. Des centaines d’employés communaux ont, eux, décidé de contribuer à ce redressement financier en diminuant de 5% leur temps de travail permettant ainsi une économie d’un million d’euros.

En 2009, la municipalité de Saint-Louis affichait un déficit de 21,4 millions d’euros en dépenses de fonctionnement. « C’est le résultat de l’héritage laissé par l’ancienne équipe municipale mais aussi de notre politique de titularisation », souligne Claude Hoarau.
En effet, « l’équipe de Cyrille Hamilcaro avait, en une mandature, procédé à plus de 1.000 embauches. L’effectif est passé de 700 à 1.700 employés pour un coût qui a plus que doublé ». D’autre part, l’actuelle majorité municipale avait pris certaines décisions pour consolider l’emploi des travailleurs communaux. Environ 670 travailleurs ont été titularisés pour un coût de 5 millions d’euros. « C’était notre souhait de mettre à l’abri du chômage 70% des travailleurs, ils pouvaient voir l’avenir plus sereinement ». De plus, de nombreux travailleurs étaient dans une situation précaire après 15, 20 ans de service. Mais cette politique n’est pas sans conséquence. « Ça a coûté cher », insiste le maire de la commune.
Au lieu de procéder à des licenciements « qui auraient été une tragédie pour de nombreuses familles », le maire a décidé de baisser le temps de travail des employés communaux. « Le tribunal administratif a invalidé cette mesure ».

Les employés communaux solidaires

La municipalité s’est donc attachée à bâtir un plan de redressement fiable et durable qui puisse garantir le retour à un équilibre stable d’ici 2013 mais aussi à mobiliser l’ensemble des ressources disponibles vers cet objectif.
« La mesure de réduction du temps de travail des agents ne pouvant être effective, de nombreux salariés de notre administration marquent leur solidarité et font œuvre de contribution à cette démarche de redressement en sollicitant de façon volontaire et temporaire une réduction de leur temps de travail de 5% », a indiqué Claude Hoarau. Cette mesure permet ainsi de sauver de nombreux emplois et une économie d’un million d’euros. « Votre décision pèse lourd sur le retour à l’équilibre », a souligné le maire de Saint-Louis.
L’ensemble des citoyens devra mettre la main à la poche à leur niveau.
L’augmentation des taux d’imposition va frapper toute la population. L’effort devrait représenter 7,7 millions d’euros. « En 2013, les taux devront retrouver progressivement leur niveau d’avant le redressement ».
Le train de vie de la collectivité sera revu à la baisse. Une économie de 5 millions d’euros devra être réalisée sur ce poste de dépense.
Le nombre des contrats en CDD baissera considérablement. « En janvier 2010, nous étions à 259 CDD, au 31 décembre, nous serons à 41. C’est douloureux mais nécessaire », assure le maire. 218 CDD ne seront donc pas renouvelés.
Les familles devront participer davantage à la restauration scolaire en fonction de leurs moyens. « Une famille avec un quotient familial inférieur à 230 euros par exemple devra payer 20 euros l’année au lieu de 15 euros actuellement ». Les familles les plus aisées payeront davantage naturellement. Néanmoins, « elles ne payeront jamais le prix vérité ».
La participation de toute la population contribuera au retour à l’équilibre. Cette année, près de 15 millions d’euros devront être économisés grâce aux efforts de chacun. « Et en faisant augmenter les recettes, nous arrivons à l’équilibre d’ici 2013 ».

 SP 


Kanalreunion.com