Actualités

Climat : la proposition de l’Alliance adoptée à l’unanimité

Demande d’une expertise sur les conséquences de la hausse de 6 mètres du niveau de la mer

Témoignages.re / 1er juillet 2015

Comme le groupe de Concertation pour le développement de La Réunion la veille au Conseil départemental, les conseillers régionaux de l’Alliance ont présenté ce 30 juin en séance plénière une motion relative aux conséquences de la fonte des glaciers et de l’élévation du niveau de la mer. Débattue en urgence, elle a été adoptée à l’unanimité par la Région.

JPEG - 76.8 ko
Le groupe de l’Alliance hier à la Région.

Avant que les conseillers régionaux ne débattent de l’ordre du jour, les groupes ont déposé des motions. Celle de l’Alliance était la même que le texte présenté la veille au Conseil départemental par le groupe de Concertation pour le développement de La Réunion. La motion a finalement été débattue en urgence. Elle demande en particulier que soient pris en compte les dernières observations des satellites observant l’évolution des glaces des pôles. L’accélération de sa fonte peut entraîner une hausse de 6 mètres de la hauteur moyenne du niveau des océans. Outre La Réunion, les autres pays de la région sont concernés par cette menace.

La motion de l’Alliance a suscité l’adhésion de tous les conseillers régionaux. Le président de la Région a même dit qu’il donnera suite à une proposition de l’opposition régionale visant à soutenir également une étude d’impact dans les pays de notre région.

Le succès de la démarche de l’Alliance rappelle qu’il est possible de rassembler au-delà des étiquettes politiques sur des sujets essentiels.

Voici le texte de la motion adoptée hier :

« Considérant les observations des glaciologues et les expertises réalisées faisant état de la fonte irréversible des grandes calottes glaciaires provoquée par le réchauffement climatique, notamment celles de l’Antarctique et du Groenland,

Considérant les avis convergents des experts sur le caractère irréversible de ce phénomène déjà engagé,

Considérant que la fonte des glaciers pourrait se produire à l’échelle d’un siècle, en fonction du niveau du réchauffement climatique,

Considérant que la fonte des pôles provoquera inexorablement une élévation du niveau des océans,

Considérant que selon les glaciologues, la fonte totale des glaciers du Groenland provoquera à elle seule une élévation du niveau des océans de l’ordre de 6 mètres, alors que les prévisions jusqu’alors réalisées par le GIEC étaient de l’ordre de 40 cm à 80 cm,

Considérant que le caractère irréversible de l’accélération de l’accélération de la fonte des pôles et la connaissance des prévisions des experts commandent de réfléchir aux multiples conséquences de ce phénomène,

Considérant que l’élévation du niveau de l’océan indien de l’ordre de 6 mètres, qui se produirait à l’échelle d’un siècle affectera directement La Réunion et remet en cause tout son aménagement,

Considérant que toutes les habitations et les infrastructures installées sur le littoral sont menacées : ports, aéroports, routes littorales, équipements, logements etc

Considérant que l’ampleur des bouleversements provoqués constitue un changement d’une nature exceptionnelle dans toute l’Histoire de La Réunion,

Considérant que la politique d’adaptation aux conséquences du changement climatique ne s’improvise pas et doit être anticipé par tous les responsables politiques,

Considérant plus particulièrement la compétence de la Région en matière d’aménagement du territoire et d’élaboration du schéma d’aménagement régional (SAR) et du schéma de mise en valeur de la mer (SMVM)

Considérant que le principe de précaution dicte l’obligation de prendre en compte tous les scenarii établis par les études et expertises connues,

Considérant également que la prochaine conférence mondiale sur le Climat à Paris (COP 21) examinera obligatoirement cette question de la fonte des pôles,

Les Conseillers régionaux, réunis en assemblée plénière le 30 juin 2015 :

  • décident de solliciter l’Etat pour la réalisation d’une expertise sur les conséquences de la fonte des calottes glaciaires sur le niveau de l’océan indien, et sur l’évaluation temporelle du phénomène ;
  • décident d’engager une étude sur les conséquences d’une élévation du niveau de la mer de l’ordre de 6 mètres, sur l’aménagement et les infrastructures à La Réunion. »



Un message, un commentaire ?



Messages






  • Bravo pour l’adoption de la motion adressée à l’Etat Français par les élus de la Réunion sur la nécessité de prendre en compte dès maintenant les conséquences de l’élévation du niveau de la mer dans la programmation des équipements publics futurs et la maintenance de ceux qui existent déjà.

    Bien que je ne sois pas un spécialiste de la question , je pense que le phénomène du réchauffement climatique n’est peut être pas irréversible et en tout cas que sa progression pourrait être contenu si tous les pays du monde se mobilisaient contre lui .

    Comme la prochaine conférence internationale sur le réchauffement climatique se tiendra à Paris en fin d’année, La France jouera probablement un rôle primordial dans la mobilisation nécessaire de toutes les autorités concernées pour aboutir à un plan de lutte efficace contre ce phénomène international.

    Il n’était peut être donc pas absolument nécessaire de lui rappeler l’importance du rôle qu’elle doit jouer sur le plan international pour ralentir si ce n’est arrêter l’élévation du niveau des océans , ainsi que la nécessité d’évaluer les conséquences de l’élévation du niveau de la mer.

    Néanmoins, puisque les élus réunionnais ont jugé bon de faire parvenir aux plus hautes autorités du pays une motion sur les conséquences du réchauffement climatique , je pense qu’ils auraient pu ajouter un ou deux considérant de plus à leur motion et et y ajouter une revendication supplémentaire que je propose de rédiger ainsi :

    Considérant que le la lutte contre le réchauffement climatique ne concerne pas que certains pays industriels mais l’ensemble des Etats de la communauté internationale ,riches ou pauvres , et que les actions qui pourraient être entreprises contre ce phénomène seraient vouées à l’échec si elles ne bénéficiaient pas d’un soutien unanime de tous les pays de la planète .

    Considérant par ailleurs que la mise en oeuvre d’un programme d’actions qui engagent toutes les nation de la terre nécessite la création d’un organisation internationale disposant des moyens appropriés pour le conduire et pour contrôler la bonne application des mesures prises mais également pour sanctionner les contrevenants.

    Les élus de la Réunion demandent également à L’Etat français d’user de toute son influence sur l’ensemble des nations ,notamment à l’occasion de la prochaine conférence mondiale sur le climat qui se tiendra prochainement à Paris , pour obtenir un accord sur la création d’une organisation internationale spécialisée dans la lutte contre le réchauffement climatique auquel tous les pays adhérents apporteront leurs contributions en fonction de leur produit intérieur brut par habitant et ou de tout autre critère qui serait adopté par l’assemblée générale de cette organisation lorsqu’elle fonctionnera officiellement .

    Joseph Luçay Maillot

    Article
    Un message, un commentaire ?


Kanalreunion.com